Dévier du sillon en trois nouvelles

Étudiant en philosophie, ma passion se partage entre les sciences humaines et la littérature. Grand lecteur, je voue un temps considérable à flâner dans les librairies et, par conséquent, à découvrir des livres. Le souvenir de mon père d’ailleurs a été l’encrier dans lequel j’ai pu tremper ma plume ; au principe de mon entreprise d’écriture, c’est ce qui m’a permis de commencer à écrire.

Je vous propose d’être acteur de la naissance de mon livre en m’aidant à faire de sa parution prochaine, avec les Editions Maïa, un succès. Plus les préventes seront nombreuses, plus mon livre sera promu et diffusé. En retour, vous serez présents dans le livre en page de remerciements et vous recevrez le livre en avant-première, frais de port inclus !

1 009,00 de préventes
28 Contributeurs
0 Days Left
Préventes :
101.92%
Objectif : 990,00
Projet abouti !
Creator
1 Projet(s)

Extrait validé 1-9

 

Le thème essentiel de ce livre (recueil de trois nouvelles) est la culpabilité. La culpabilité est le pivot autour duquel s’articule les trois nouvelles. J’ai voulu, à ma façon, rendre compte des conséquences de ce que veut dire pour moi ce mot de culpabilité, et ce à travers trois fictions. Ainsi, c’est au confluent de mes lectures sur cette thématique (Freud, Kafka, Stendhal, Kundera, Bataille …Etc.) et de mes expériences personnelles ( la mort de mon père, en autres évènements marquants de ma vie) que j’ai formé le dessein de courber ma main tenant la plume dans la volonté de synthétiser le tout.

Je crois, et ce, résolument, que les gens auraient intérêt à participer à sa création dans la mesure où la culpabilité, quelle que soit son expression ressentie et qu’elle soit consciente ou non, concerne peu ou prou tout le monde (qui n’a jamais ressenti la lame de fond au couleur sombre de la culpabilité le menacer de submersion jette la première pierre !). C’est pourquoi je crois que mon livre peut « parler » à tout le monde d’une certaine façon.

Extrait de la Ride ( la première des trois nouvelles) :

Finalement ses savoureuses, car coupables, rêveries prenaient fin au seuil même des mouvements de son corps. Et moi non plus, bien que l’envie empêchât mon cœur de battre à intervalle régulier et ma respiration de marquer des pauses, je ne pouvais envisager de quitter ma place pour m’asseoir auprès d’elle, une partie des fesses sur sa serviette l’autre sur le sable fin…cette pensée m’étant impossible. Je ne pouvais que rester immobile. L’attente, l’horrible attente. Enfin nos regards se croisèrent, le sien par mégarde le mien par avidité. Elle ne me porta visiblement pas attention.

Mais arriva ce moment où elle me jeta un regard magnifique, perçant, cette fois d’intérêt, le même moment d’ailleurs où le soleil me darda ses rayons les plus puissants (ceux qu’il garde pour le milieu de l’après-midi). Ébloui, j’entraperçus ses grands yeux noirs qui, je crois, précédaient son sourire. Était-ce une invitation à venir la voir ? Prenais-je mes désirs pour des réalités ? J’eusse certainement continué à me marteler de questions si elle ne m’eût fait un geste de la main.

  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de pré-ventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels.