Enfants – Soldats : du Virtuel au Réel

Journaliste, créateur et animateur de Women e Life, un magazine féminin ouvert sur le monde, mon premier roman, confirme mon souhait de regarder les réalités en face et donner de la voix sur un sujet brûlant.

Construit autour d’évènements poignants liés à l’actualité, l’histoire met notamment en scène des enfants syriens en proie aux conflits armés, au terrorisme, à la misère.

Elle a pour objectif de dénoncer le recrutement, l’endoctrinement et le sacrifice d’une jeunesse abandonnée en perte de repères qui, transformée en chair à canon au nom d’idéologies extrémistes, menacent la paix et ses bienfaits dans de trop nombreux pays.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir des partenaires pour cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre et vous recevrez le livre en avant-première !

440,00 de préventes
18 Contributeurs
Préventes :
44.4%
Objectif : 990,00
Minimum amount is € Maximum amount is €
Creator
1 Projets | 0 Projets favoris

Description

Cruellement tragique, mais aussi parfois fort réconfortant, « Les Enfants-Soldats : du Virtuel au Réel » retrace les étonnantes découvertes et surtout les liens exceptionnels que Georges va nouer avec des enfants abandonnés à leur triste sort au milieu de conflits armés en Syrie.

Alors que la plupart des jeunes qui vivent dans des pays en paix peuvent jouer à des jeux de guerre sur leurs tablettes et smartphones — en tuant virtuellement des ennemis sans risque de souffrance —  d’autres du même âge sont, dans certains pays, les innocentes victimes, mais aussi parfois les acteurs de réels conflits armés et mouvements terroristes.

Le récit débute par un voyage en Angleterre que Georges, un Français professeur d’université, ayant atteint l’âge de la retraite, va effectuer avec son petit-fils en guise de récompense, ce dernier ayant décroché son baccalauréat avec mention.

De là va s’en suivre toute une série d’évènements inédits qui vont se succéder comme autant de séquences d’un film à sensations propres à tenir le lecteur en haleine.

Extrait

« Après avoir remercié toutes celles et ceux qui ont estimé au sein de
l’ONU, particulièrement intéressant que son témoignage soit entendu, Georges
va marquer quelques minutes de silence en signe de recueillement.

Des images d’enfants-soldats, de villes détruites, d’affrontements armés,
de corps martyrisés vont alors être projetées sur le grand écran de la
salle derrière lui.
Ce court visuel est muet.

Les scènes de guerres, d’attentats, de villes assiégées, de corps
mutilés… se succèdent en cascade.

Jusqu’au moment où apparaît en fin de séquence le visage d’un petit garçon arabe au regard “persan” au superbe sourire avec des cheveux noirs en bataille tenant dans ses mains une grenade.

C’est alors que brusquement un assourdissant bruit d’explosion résonne ne laissant plus apparaître à l’écran qu’un nuage de poussière poussé par le vent.

En assistant à cette projection d’une violence inouïe, le public sursaute.

Des cris d’effroi se font entendre dans l’assistance.

Seules quelques secondes passent avant que Georges ne reprenne la
parole, tout d’abord en s’excusant d’avoir voulu montrer ces images
terrifiantes. :

“Mesdames, Messieurs, ce que vous venez de voir résume ce que
je suis aujourd’hui venu dénoncer : l’horreur des guerres et les crimes
perpétrés sur des enfants et femmes victimes d’actes odieux commis
par des adultes, mais aussi l’utilisation par des groupes extrémistes et
mouvements radicaux d’enfants et femmes innocents qui après avoir été
endoctrinés et formés au combat, deviennent chair à canon. ‘

Alors que de nombreuses associations, ONG et États se mobilisent pour
lutter contre l’utilisation d’enfants-soldats qui constitue une véritable
violation des droits de l’enfant et n’a pas sa place en 2021, j’estime
indispensable de dénoncer une nouvelle fois ici ce monstrueux fléau.

Il est vrai que la nature de ces violations des droits de l’enfant rend difficile
l’estimation du nombre d’enfants qui sont actuellement ou ont été
manipulés par les forces armées et les groupes terroristes.
Or, encore aujourd’hui, dans de nombreux pays, des enfants sont forcés
d’exécuter et d’assister à des atrocités.

Des enfants sont tués, blessés, mutilés, abusés psychologiquement et sexuellement.
Ce désastre qui met en danger la vie d’enfants est terriblement
préjudiciable à leur épanouissement.

Aussi doit-il impérativement y être mis fin à ce génocide !
Il est important de souligner que le drame de ces enfants-soldats est
beaucoup plus pernicieux qu’on ne l’imagine. »

Contreparties

6,00
- Un message de remerciement
- Votre nom de contributeur dans le livre
3 contributeurs
12,00
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
19,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Votre nom de contributeur dans le livre
9 contributeurs
29,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
4 contributeurs
45,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Un second exemplaire à offrir à la personne de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
1 contributeurs
75,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Deux autres exemplaires à offrir aux personnes de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
- Un remerciement spécial au contributeur en couverture du livre
- Une rencontre avec l\'auteur
1 contributeurs
  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de préventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.