Jean Beauville : Terreur

Jeune auteur originaire du Nord de la France, j’ai toujours été passionné par les mots et leurs portées. Après avoir développé mon style dans les colonnes de plusieurs journaux locaux et nationaux, j’ai développé ma passion en écrivant mon premier roman. Je suis un auteur engagé qui sous couvert de fiction aime faire passer des idées.

Je vous propose d’être acteur de la naissance de mon livre en m’aidant à faire de sa parution prochaine, avec les Editions Maïa, un succès. Plus les préventes seront nombreuses, plus mon livre sera promu et diffusé. En retour, vous serez présents dans le livre en page de remerciement et vous recevrez le livre en avant-première !

1 009,00 de préventes
42 Contributeurs
0 Days Left
Préventes :
101.92%
Objectif : 990,00
Projet abouti !
Creator
1 Projet(s)

Extrait validé 1-15

 

À la suite d’un rêve récurrent qui me hantait l’esprit, j’ai décidé de l’écrire afin de me le sortir de la tête. Cela venait de donner le premier chapitre de ce roman. Après l’avoir fait lire à mon entourage, j’ai pris la décision de poursuivre l’écriture jusqu’à en donner ce roman. Mi-fiction mi-réalité, ce roman traite de l’histoire d’un jeune résistant lors d’une troisième guerre mondiale sanglante, reprenant les codes de la Seconde Guerre mondiale. À n’en pas douter, les passionnés d’histoire seront ravis d’y trouver de nombreuses références historiques.

Ce livre demeurera comme le premier d’une série de deux romans et comme le premier de ma carrière qui je l’espère s’annoncera remplis de nombreux ouvrages. Mon ambition avec ce roman est de divertir les lecteurs bien sûr, mais également de mettre en garde sur le fait que l’histoire n’est qu’un éternel recommencement et que sans vigilance nous risquons de reconnaître le pire.

Extrait

Ingrid décida alors de tenter d’en savoir plus et alla frapper à l’immense porte qui servait d’entrée.
Après quelques secondes d’attente, la porte s’ouvrit. Une jeune fille blonde d’une vingtaine d’années apparut avec un air méfiant qui ne rassura pas Ingrid.

« Bonjour, dit Ingrid, excusez-moi de vous déranger, je recherche mon fils », dit-elle en montrant la photo trouvée dans les décombres.

La jeune fille sembla décontenancée à la vue de la photo, ses yeux d’un bleu azur se fixèrent sur l’image et ne s’en détournèrent que pour réajuster le tissu qui glissait de son pantalon noir. Après avoir dévisagé Ingrid, elle l’invita à entrer dans le hall avant de disparaître derrière une petite porte miteuse à la droite d’Ingrid qui dénotait avec le reste de la demeure. Plus rien ne laissait deviner que ce lieu avait été par le passé une mairie, sauf le tapis rouge vif qui recouvrait un parquet magnifique et l’escalier de marbre qui lui faisait face.

Ingrid était stressée et se demandait où pouvait bien être passée la jeune fille blonde. Ce fut à ce moment qu’un bruit la fit sursauter. Elle tourna la tête et aperçut à sa gauche une femme avec les cheveux d’un roux éclatant qui se dressait devant une immense porte entrouverte d’où Ingrid pouvait voir un salon confortable et chaleureux.
Cette femme portait une longue chemise de nuit multicolore et afficha un large sourire à la vue d’Ingrid.

« – Pardon pour Célestine, dit la femme rousse, mais elle est très timide. Je m’appelle Lola et je suis ravie de vous rencontrer. Désolée pour ma tenue, mais je n’ai pas été prévenue de votre arrivée.
– Je suis arrivée ce matin, répliqua sèchement Ingrid, connaissez-vous mon fils ?
– Si je le connais ? Mais je ne connais que lui, répondit Lola.
– Savez-vous où il est ? Il paraît qu’il vit ici, coupa Ingrid.

  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de pré-ventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.