La Maison des Hommes blessés

Dès mon plus jeune âge, j’ai plongé tête la première dans le monde enivrant des livres, avec une appétence particulière pour la littérature anglaise et son lot de mystères, d’atmosphère nébuleuse, de « cup of tea and scones » parfois sanglants, d’Oscar Wilde à Agatha Christie, en passant par Daphné du Maurier ou bien Vita Sackville-West.

À travers La Maison des Hommes blessés, je souhaite transmettre ma passion pour ce genre d’ouvrages, que chaque page nous tienne en haleine et dont le dénouement n’est pas forcément celui que l’on attend.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir des partenaires pour cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre et vous recevrez le livre en avant-première !

604,00 de préventes
25 Contributeurs
Préventes :
61.01%
Objectif : 990,00
Minimum amount is € Maximum amount is €
Creator
1 Projet(s)

Extrait validé 1-15

 

Bienvenue dans la campagne anglaise, ses jolis manoirs, ses pelouses bien tondues et ses sombres mystères. À travers ce roman, au-delà de l’aspect onirique, presque surnaturel qui règne sur chaque chapitre, les thèmes de la maternité, des rapports parents-enfants sont au cœur de l’histoire.

Le lecteur doit se demander au fil des pages, quelles seraient ses propres réactions s’il était à la place de Victoria, l’héroïne. Ce n’est pas seulement un roman à suspens, c’est une (en) quête, un passage obligé pour connaître ses peurs et ses désirs, même les plus noirs.

Ne pas laisser indifférent, déranger, intriguer, peut-être agacer aussi, tel était mon but lors de l’écriture de cette intrigue.

Extrait

– On arrive bientôt ?
Au soupir que Marianne ne retient même plus, je comprends que je dois être agaçante.
– Pardon, mais j’ai tellement hâte !
– Oui, je crois que j’avais compris… en revanche, je ne saisis toujours pas pourquoi tu te mets dans des états pareils.
– Pour être honnête, je suis moi-même étonnée d’éprouver autant d’excitation pour quelque chose que je ne connais pas encore. Mais j’ai envie de vivre cette expérience à deux cents pour cent, alors, dis-moi juste si on arrive bientôt ?
– Ah, tais-toi !! Je te jure, j’ai envie de te laisser au bord de la route !
Grognon, je réponds :
– Ok, ok, j’arrête…

Marianne me lance un regard si noir que je n’ose plus rien dire et me contente d’admirer le paysage. Ça fait plus d’une heure que nous roulons. Nous avons quitté la voie rapide, il y a déjà une bonne demi-heure et nous nous trouvons à présent, au milieu de la forêt, plus exactement, au milieu de nulle part. Quelques rares maisons, éloignées les unes des autres, font leurs apparitions. Marianne a éteint la radio et reste concentrée sur la route, scrutant toutes les voies de traverse. J’en déduis donc que oui, nous arrivons bientôt.
– Ah, c’est là ! Prépare-toi, Vicky darling, car en effet, on touche au but.
Nous nous engageons sur un chemin invisible ou presque de la route. Les feuillages des arbres descendent tellement bas, que la nuit semble être soudainement tombée. Marianne est même obligée d’allumer ses phares. Je suis bouleversée, car je reconnais le chemin qui m’apparaît dans le rêve que je fais régulièrement. Comment est-ce possible ? Chaque arbre, chaque buisson… tout est identique. Je ne suis pourtant jamais venue ici, j’en suis persuadée.

Je colle mon nez au pare-brise, pour tenter d’apercevoir quelque chose, mais mis à part la végétation, il n’y a rien à voir. J’ai l’impression que l’on s’enfonce dans un bois obscur et angoissant d’où l’on n’émergera jamais. Le trajet semble interminable, la Fiat n’avance pas très vite à cause des nids de poule que mon amie tente, en vain, d’éviter.
– On arrive, Vicky, on arrive…

Je ne réponds pas. Envahie par une très forte émotion, je retiens de justesse mes larmes. Je m’accroche de toutes mes forces au tableau de bord, j’ai le cœur qui bat à une vitesse folle et ma respiration est saccadée. Encore de longues minutes à cahoter dans la pénombre, et enfin, au détour d’un virage, je vois un simple panneau de bois annonçant « Hurtman House » et la maison apparaît.

Contreparties

6,00
- Un message de remerciement
- Votre nom de contributeur dans le livre
6 contributeurs
12,00
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
2 contributeurs
19,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Votre nom de contributeur dans le livre
9 contributeurs
29,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
4 contributeurs
45,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Un second exemplaire à offrir à la personne de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
4 contributeurs
75,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Deux autres exemplaires à offrir aux personnes de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
- Un remerciement spécial au contributeur en couverture du livre
- Une rencontre avec l\'auteur
0 contributeurs
  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de pré-ventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.