La petite anglaise de Sanary

et autres souvenirs d’un guide-conférencier du midi

L’auteur exerce depuis vingt ans le métier de guide-conférencier dans le sud, chargé d’accompagner des touristes de toutes origines et de leur commenter les beautés des sites provençaux. Le but de ce livre est de raconter les événements qui ont le plus marqué l’auteur, qu’ils soient amusants ou émouvants. C’est aussi l’occasion pour l’auteur de donner son opinion, toute personnelle et hors des sentiers battus, sur les beautés de la région, et d’expliquer en quoi consiste le métier de guide-conférencier et son importance irremplaçable dans la diffusion de la culture.

Ce livre répond à un triple objectif. Tout d’abord amuser et émouvoir le lecteur par le récit d’anecdotes véridiques. Ensuite, délivrer une vision personnelle des sites et des villes du sud, loin des discours convenus. Et enfin attirer l’attention du lecteur sur une activité encore mal connue et qui a affronté de grandes difficultés à la suite de la pandémie : celui de guide-conférencier. Ce métier, ouvert sur le monde, est un vecteur essentiel pour la diffusion de la culture aux voyageurs. Le guide-conférencier est un médiateur culturel entre les sites et les touristes, français comme étrangers, et, à ce titre, son rôle est irremplaçable pour donner l’image la meilleure, non seulement de sa région, mais aussi de la France, qui est la première destination touristique au monde. Il est souvent la seule personne française que les touristes étrangers rencontrent lors de leur voyage, et dont ils garderont un souvenir.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir des partenaires pour cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre et vous recevrez le livre en avant-première !

273,00 de préventes
8 Contributeurs
Préventes :
27.58%
Objectif : 990,00
Minimum amount is € Maximum amount is €
Creator
1 Projet(s)

 

Extrait 

 

« Je me souviendrai toujours de mon premier guidage. Un premier guidage, c’est comme un premier amour et, comme dit la chanson, il « ne s’oublie jamais…, s’oublie jamais… »

C’était sur l’île de Porquerolles, avec un public d’enseignants français, très majoritairement féminin. Les métiers de l’enseignement et du guidage présentent notamment ce point commun, d’être très majoritairement féminisés. On pourrait penser que présenter à un public une île paradisiaque, avec port et plages, constitue une sinécure, un jeu d’enfants. Est-il vraiment besoin d’un guide, là où un accompagnateur non spécialisé ferait l’affaire, à la condition de bien connaître le chemin.
Oh ! Que nenni ! Cette excursion est, au contraire, l’une des plus exigeantes qui soit sur le plan technique, et nécessite une préparation lourde, afin d’acquérir une bonne érudition dans des domaines très variés : la botanique et la zoologie, (surtout devant des enseignantes !), l’histoire (les Celtes, les Grecs, les Sarrasins, les moines, François 1er, George et Claude Pompidou…) et la petite histoire, peut-être en l’espèce la plus riche, car elle comprend principalement la rivalité entre les deux Belges : Georges Simenon, l’écrivain, et Joseph-Antoine Fournier, dit « L’homme de Porquerolles », l’homme qui a investi le pactole perçu au Mexique comme chercheur d’or, pour créer ici un ensemble d’activités agricoles qui ont permis de faire vivre plus de cent personnes.

Je redoutais cette visite, et je l’avais longuement et scrupuleusement préparée. Ne sachant comment me vêtir, j’avais finalement opté pour un complet-cravate. Je crois que c’est le fait de parler devant des enseignants qui m’avait fait finalement opter pour la rigueur. Et, comble de prudence, j’avais emporté mes notes avec moi, dans un attaché-case, pour les consulter en cas de trou de mémoire. Je donnais ainsi l’impression d’être plus un cadre en mission qu’un guide sur une île de la Méditerranée. On me le fit gentiment remarquer, et je ne pus échapper à certaines questions, teintées souvent d’impertinence.

« Je ne vous conseille pas d’aller vous promener ainsi sur la plage ! »
« Mais qu’avez-vous donc dans cette mallette, monsieur le guide ?

– Mes notes, pour le cas où vous me poseriez des questions trop difficiles… »

C’était la réponse à ne certes pas faire devant un tel public. Ces dames –au demeurant fort gentilles- s’évertuèrent à ma poser les questions les plus difficiles possible, dans l’espoir de me voir ouvrir ma fameuse serviette. Mais, contrairement à mes appréhensions, je fis front. »

Contreparties

6,00
- Un message de remerciement
- Votre nom de contributeur dans le livre
1 contributeurs
12,00
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
19,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Votre nom de contributeur dans le livre
3 contributeurs
29,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
2 contributeurs
45,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Un second exemplaire à offrir à la personne de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
1 contributeurs
75,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Deux autres exemplaires à offrir aux personnes de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
- Un remerciement spécial au contributeur en couverture du livre
- Une rencontre avec l\'auteur
1 contributeurs
  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de préventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.