Le laquais prodigieux ou la précaution inutile

Jean-Claude CAZAUBA, professeur d’histoire-géographie et histoire des arts au lycée Bertran de Born de Périgueux. Actuellement à la retraite mais toujours fervent admirateur des Arts et Belles Lettres, j’ai souhaité m’adresser à un autre public : les lecteurs.

Je vous propose d’être acteur de la naissance de mon livre en m’aidant à faire de sa parution prochaine, avec les Editions Maïa, un succès. Plus les préventes seront nombreuses, plus mon livre sera promu et diffusé. En retour, vous serez présents dans le livre en page de remerciements et vous recevrez le livre en avant-première, frais de port inclus !

198,00 de préventes
5 Contributeurs
Préventes :
20.00%
Objectif : 990,00
Minimum amount is € Maximum amount is €
1 Projet(s)

Un « Maréchal galant », grand seigneur libertin, célèbre en son temps ; une belle marquise, « l’ardente Sans Pareille », grande amoureuse, l’une de ses maîtresses ; un « Laquais prodigieux » engagé pour compenser les éventuelles défaillances masculines lors des « Fines soirées » destinées à la haute société du XVIIIème siècle… voilà les protagonistes d’un divertissement en forme de comédie dans l’esprit de ce temps. En complément un glossaire permettant de comprendre la richesse et la complexité de ce siècle des voluptés qui est aussi le « siècle des Lumières ». Pour le lecteur d’aujourd’hui il y a là un moyen de satisfaire son intérêt et sa curiosité par rapport à l’histoire, une certaine philosophie de l’existence, un art de vivre et d’écrire, autrement dit retrouver le contexte et surtout l’esprit du « libertinage » du XVIIIème siècle en une suite de romances érotiques et poétiques mêlant humour et émotions.

Extrait

Le Maréchal
Je les ai toutes choyées, princesses ou chambrières, fines lettrées des salons ou danseuses de l’opéra. Et ces folles amours m’ont valu des scandales… et même la Bastille par trois fois… J’en ai tiré aussi, flatteuse réputation et grande célébrité.
Rappelez-vous l’aventure de Mme de la Popelinière qui fit tant pour notre gloire ! …et provoqua aussi tant d’amusement dans bien des salons…qu’on en fit des vers de mirliton…et même des chansons, comme ce « Tournicoti, Tournicoton » .
Il y est question de cheminée tournante ayant permis de berner un mari cocu(1) !!
Ecoutez donc « Le tournis de la cheminée de Cupidon ,Tournicoti, Tournicoté, Tournicoton »

…s’adressant à Gascon…d’un air complice et gourmand…

Toi , le fier ordonnateur et la mémoire de nos menus plaisirs ,
Avec esprit, chante-nous ce bel impromptu
Qui nous rappellera de gouailleurs souvenirs …

Gascon …sortant un carnet…et s’exécutant avec maintes simagrées …comme un bateleur de foire…

Et tourne, et tourne la cheminée… Et Cupidon de s’embraser
« Étoupe » et « torche » de s’enflammer !..

Il était une belle fermière tout encanaillée
Voulant son amant réchauffer
Avec délice lui ouvrit grand sa cheminée
Pour qu’il puisse bien s’y engouffrer.
Tournicoti , Tournicoté ….
Le pauvre fermier de si ample ramure paré
Fuit le foyer déshonoré
N’en pouvant mais … face au bâton fleurdelisé
Que la dame ne voulait lâcher…
Tout enivrée d’autant d’assauts d’or étoilés
Dont son galant la régalait.
D’sa cheminée cornes et lauriers sont les trophées,
La chasseresse s’est tant donnée !!!…
Et l’altière « flûte » du fermier de rabattre son caquet (2)
Tournicoti, Tournicoté…
Et tout Paris de’se gausser ! Et exulte et flambe la cheminée
Qui n’en finit pas de tourner !…
Et l’chœur des Putti d’entonner « l’Exultate. Jubilate »…
Chants d’extase et de félicité
Louant d’un feu si prodigieux tous les bienfaits
Qui savent tant de soifs sublimer…,
Grâce à toi douce cheminée tendrement aimée !…
Tournicoti, Tournicoté…
…Mémoire de tant d’ébats follement enfiévrés
Par nos passions exacerbées.
Hosanna au plus haut des cieux… Alléluia, c’est merveilleux !
Et rendons grâce à tous nos Dieux !!! …
Douce Vénus, Bel Apollon ,cher Cupidon…
Tournicoti , Tournicoton…. »

 

(1):La plus piquante aventure sentimentale a été la découverte en 1748 par le fermier général La POPELINIERE de la cheminée tournante qui permettait à son épouse de gagner tranquillement le domicile contigu que s’était procuré le Maréchal dont elle était la maîtresse .A ce propos il convient de rappeler que le bâton de maréchal est orné de fleurs de lis , d’étoiles d’or et d’une couronne de lauriers.

(2):Allusion au célèbre orchestre dont le Fermier Général La POPELINIERE était le généreux mécène et le fier animateur . 

Contreparties

6,00
- Un message de remerciement
- Votre nom de contributeur dans le livre
1 contributeurs
12,00
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
24,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Votre nom de contributeur dans le livre
1 contributeurs
34,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
1 contributeurs
59,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Un second exemplaire à offrir à la personne de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
2 contributeurs
89,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Deux autres exemplaires à offrir aux personnes de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
- Un remerciement spécial au contributeur en couverture du livre
- Une rencontre avec l auteur
0 contributeurs
  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de pré-ventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels.