LE MASQUE DE FER – Chronique criminelle d’une illusion collective

Je suis né le 26 juin 1958. Je ne suis pas un écrivain, mais pour faire connaître le résultat de mes recherches sur l’énigme de l’homme au masque de fer, j’ai pensé que le mieux serait qu’il passe par une édition, tout comme l’ont fait mes prédécesseurs, de le publier afin qu’il puisse être diffusé assez largement pour atteindre un public toujours aussi enthousiaste sur cette affaire.

Je vous propose de participer à la naissance de mon livre en m’aidant à faire de sa parution prochaine avec les Éditions Maïa, un succès. Plus les préventes seront nombreuses, plus il sera promu et diffusé. En retour, vous y graverez votre empreinte et y serez mentionnés en page de remerciements (selon accord). Vous recevrez ainsi le livre en avant-première, frais de port inclus !

506,00 de préventes
21 Contributeurs
Préventes :
51.11%
Objectif : 990,00
Minimum amount is € Maximum amount is €
Creator
1 Projet(s)

L’objet de ce livre n’est ni plus ni moins que d’avoir mené une enquête minutieuse sur l’énigmatique affaire de l’homme au masque de fer, énigme qui demeure irrésolue à ce jour, si ce n’est par le nombre incroyable d’hypothèses qui furent émises. Aujourd’hui, je vous présente un compte rendu minutieux de cette enquête. Je ne le présente pas comme étant une énième hypothèse, mais bien comme étant la solution à cette affaire criminelle.

L’originalité de cet ouvrage ne se trouve pas seulement dans la solution à cette énigme, car à ce jour aucun investigateur ne se targue de l’avoir résolue, mais surtout dans l’inconcevable alibi que ces criminels mirent en œuvre pour la postérité. Je me suis basé pour résoudre cette énigme uniquement sur les seuls documents existants, analysant chaque lettre, mot à mot, phrase après phrase pour arriver à découvrir le comment du pourquoi de l’apparition étrange de cet étrange prisonnier masqué de fer. Une découverte déconcertante ! Je peux rajouter que je mets au défi quiconque de pouvoir me contredire, ne serait-ce que par une seule de mes assertions dans cette enquête.

Extrait de  LE MASQUE DE FER – Chronique criminelle d’une illusion collective  par Claude Amato

« Trouvez-moi un seul investigateur à ce jour qui aurait fait comme moi de mettre à jour la totalité de ces erreurs en exergue en lisant cette correspondance. La réponse, je peux vous la donner, pas un seul. Ce qui me choque le plus dans cette affaire, c’est l’incroyable indifférence de mes devanciers lors des questions que nous pose cette lecture épistolaire. On peut admettre qu’on puisse passer à côté d’une question embarrassante, mais d’ici à occulter volontairement ou pas chacune des lettres du ministre dans lesquelles les contradictions et les mensonges apparaissent, c’est à y perdre son latin.
Il ne suffit pas de lire ces lettres séparément comme ils le firent. Ils auraient dû procéder comme je le fis, c’est-à-dire de pouvoir répondre à la première incohérence afin de s’apercevoir que toute cette correspondance fut truffée de contradictions, d’invraisemblances et également de mensonges. Par la suite, il était, en faisant une lecture chronologique, plus facile de comprendre toutes les erreurs énumérées, et que nous faisions face à une construction épistolaire virtuelle de la part de Louvois.
Un criminel qui se met en contradiction avec lui-même lors d’un interrogatoire agit de la sorte, il se crée un alibi par la construction d’un scénario virtuel pour se disculper. À charge pour l’enquêteur de le mettre face à ses contradictions. D’une contradiction dont le prévenu essaiera de l’expliquer par un autre mensonge, il faudra le mettre face à un autre mensonge, etc., etc. Voilà comment on doit mener une enquête, se mettre véritablement dans la peau d’un enquêteur. Mes devanciers pensèrent que leurs statuts d’historiens étaient suffisants pour se permettre de passer outre à ces questions, mais qui plus est, se firent un plaisir d’aller chercher des hypothèses plus que fantaisistes quant à la véritable personnalité d’Eustache Danger. »

Contreparties

12,00
- Le livre en format numérique
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
25,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace en avant-première
- Votre nom de contributeur dans le livre
20 contributeurs
35,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace en avant-première
- Le livre en format numérique
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
59,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace en avant-première
- Un second exemplaire à offrir à la personne de votre choix
- Le livre en format numérique
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
95,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace en avant-première
- Deux autres exemplaires à offrir aux personnes de votre choix
- Le livre en format numérique
- Un remerciement spécial au contributeur en couverture du livre
- Une rencontre avec l'auteur
0 contributeurs
  • Les étapes de création

    L'objectif de cette campagne est d'atteindre 990 € de préventes, qui participeront à la diffusion et à la promotion du livre lors de son édition officielle. Auteur(rice), lecteur(rice) et amoureux(se) des mots, votre collaboration est valorisée pour faire de ce projet tant attendu, une belle réussite, grâce à l'équipe professionnelle des Editions Maïa. En précommandant, vous gravez votre empreinte dans cette œuvre originale et y inscrivez votre nom*. Vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne de prévente.

    *selon votre accord