Les Paradoxes Français

Je suis un auteur-correcteur basé près de Caen, en Normandie. Je publie depuis 1998, à la fois des ouvrages littéraires, et d’autres consacrés à des domaines plus spécifiques, comme la musique ou les problèmes de société.

J’ai écrit le livre « Les Paradoxes Français » car je pense que beaucoup de choses ne vont pas bien dans notre pays. Et que certaines erreurs auraient pu être évitées, par une meilleure connaissance du terrain.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir des partenaires pour cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre et vous recevrez le livre en avant-première !

243,00 de préventes
6 Contributeurs
0 Days Left
Préventes :
24.55%
Objectif : 990,00
Projet abouti !
Creator
1 Projet(s)

Extrait validé - 1-9

 

Cet ouvrage aborde différentes facettes caractérisant la France d’autrefois et d’aujourd’hui. La priorité est donnée aux problèmes d’écologie et à la production alimentaire de nos régions. Ainsi la France a été un grand pays agricole, avant d’être une nation développée et numérisée. Mais elle est à présent confrontée aux enjeux de la mondialisation et au déclin de la qualité de la nourriture vendue dans les magasins.

L’originalité du livre réside dans son langage accessible : il ne contient pas de formules stéréotypées ni de jargon technocratique caractérisant les propos de nombreux spécialistes, ou prétendus tels, sur la question de l’environnement et de l’évolution des productions agroalimentaires. En fait, chaque chapitre part d’un constat concret et d’une réalité vécue par les générations précédentes.

C’est la raison pour laquelle les gens ont intérêt à participer à la création et au lancement de cet ouvrage : les thèmes qui y sont abordés appartiennent à un patrimoine qui nous est commun.

Extrait

les contradictions de l’agriculture productiviste

« La mécanisation du travail agricole en France date approximativement de 1950. Auparavant, les campagnes employaient une multitude de salariés illettrés, souvent exploités, et d’une condition sociale parfois misérable. Certains de nos grands-parents ont vécu ainsi. N’ayant pour ainsi dire jamais de vacances, ces gens étaient rarement déclarés officiellement devant l’inspection du travail, mais constituaient une main-d’œuvre bon marché, sans réelle perspective d’évolution.

Mais avec le remplacement progressif des chevaux par les engins agricoles, et la mécanisation de toute la filière, les offres d’emploi dans les régions rurales diminuèrent considérablement. Même les bonnes à tout faire, qui trimaient autrefois pour battre le linge dans les lavoirs, certains matins d’hiver, furent remplacées par les premières machines à laver. Tandis que les salles de traite électriques faisaient leur apparition dans les élevages bovins, puis caprins et ovins.

Toutes ces choses révolutionnèrent littéralement nos campagnes, puisque désormais la majeure partie de la population allait devoir trouver du travail ailleurs, dans les villes. Si cela constitua un tremplin social évident pour la jeunesse d’alors, cela entraîna aussi un exode massif vers les sphères urbanisées, qu’on finit par appeler, faute de mieux « l’exode rural ». Il faut se rappeler qu’avant cette mécanisation des travaux agricoles, la France était un pays principalement rural, beaucoup moins industrialisé comparativement que l’Allemagne ou la Grande-Bretagne, par exemple. Sa prospérité reposait essentiellement sur la richesse de son agriculture, et sur les produits alimentaires qui en dérivaient. »

  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de préventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.