Mémoires d’un ex-chat de gouttière

Professeur de lettres classiques dans un lycée de l’Eure, l’idée de ce livre m’est venue une nuit durant le 1er confinement : face à une situation sanitaire et sociale hors du commun, je me faisais la réflexion suivante : ce que nous vivions tous était si étonnant et inhabituel qu’on aurait pu en faire un film, voire un livre… Et pourquoi pas ? Moi qui ai toujours aimé écrire, c’était un défi à relever.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir partenaires de cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre que vous recevrez en avant-première !

1 010,00 de préventes
36 Contributeurs
0 Days Left
Préventes :
102.0%
Objectif : 990,00
Projet abouti !
1 Projets | 0 Projets favoris

Description

Extrait 1-16

Écrire un livre ? Un livre comme exutoire. Un livre pour redonner du sens à une situation qui n’en avait plus vraiment. Un livre qui finalement parlerait aussi bien de moi que des autres, car nous étions tous dans « la même galère ». Parler de soi, c’était parler de chacun d’entre nous, des difficultés rencontrées, des angoisses des jeunes comme des moins jeunes, mais aussi de ces soignants formidables des EHPAD qui tentaient d’adoucir, tant bien que mal, le quotidien perturbé des résidants cloués dans leurs chambres respectives attendant « que ça passe » et que les visites reprennent…
Un livre sur le confinement de chacun en adoptant quatre points de vue : celui d’une jeune femme active contrainte de télétravailler, ceux d’une retraitée et de sa mère en maison de retraite puis… pour tempérer un peu l’atmosphère dramatique et anxiogène du moment, un point de vue inattendu… celui de Moustache, le chat, calme dans la tourmente, qui ne reconnaît plus ses humains…

Extrait :

« 12e jour
Moustache
Je ne sais pas ce qui leur arrive en ce moment, la maîtresse et mamie essaient à tour de rôle des muselières. Elles sont de toutes les couleurs et leur donnent un drôle d’air. Je prends soin de ne pas rester dans la même pièce qu’elles et je les surveille d’un œil méfiant depuis mon canapé. Elles croient que je dors, mais c’est une ruse : je me tiens prêt au cas où il faudrait déguerpir en vitesse pour me cacher quelque part : la dernière fois que j’ai vu un humain avec ça sur le museau, il m’a piqué le derrière avec une aiguille.

… /…

21e jour
Rose
Papa s’est levé ce matin avec un épi sur la tête. Une grosse bouclette brune perchée derrière le crâne, en forme d’hameçon.
Après réflexion et une inspection rapide devant le miroir de ma propre tignasse, je me suis dit qu’à la fin du confinement, non seulement mon tour de taille concurrencerait celui d’Obélix, mais que j’aurais la coiffure très glamour du Capitaine Caverne.

… /…

54e jour
Nicole
Petit guide pratique à l’usage du futur déconfiné : (…)
Porter un masque
De préférence en tissu, les chirurgicaux sont des denrées rares que vous recevrez à la saint-glinglin ; le masque en tissu, avec ses trois épaisseurs (deux de tissu plus la lingette au milieu), vous protégera tout aussi bien. De préférence, se rendre chez son buraliste plutôt qu’à la pharmacie la plus proche, cette dernière n’étant pas habilitée à réceptionner ou distribuer ce produit dans l’immédiat.
Pour les plus réticents ou les plus inquiets, pratiquer le test de la bougie : tenter de souffler, masque sur le visage, sur une bougie allumée brandie devant vous. Si la flamme reste droite comme un “i”, vos talents de couturier sont à applaudir, si la flamme vacille ou s’éteint, jeter l’objet défectueux ou ajouter une épaisseur, dans le pire des cas, en garder les vestiges pour les coudre à une chapka ou à un bonnet afin de réaliser un passe-montagne très tendance (et très chaud !) pour l’hiver ; si le masque prend feu, reculez la bougie, elle est trop près. »

  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de préventes afin de rendre possibles la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.