Mon voyage en Iran ou Cent ruisseaux de larmes

Les éditions Maïa présente RY, artiste plasticien et metteur en scène enseignant à l’école supérieure des Beaux-Arts de Besançon.
Il vit et travaille à Plougasnou dans le Finistère.

Nous vous proposons de participer à la parution de son manuscrit « Mon voyage en Iran… » en l’achetant en pré vente pour nous permettre de le diffuser et de le promouvoir à grande échelle. Vous recevrez en retour le livre avec votre nom en guise de remerciements, frais de port inclus. On vous remercie d’avance pour votre contribution.

6,00 de préventes
1 Contributeur
Préventes :
0.61%
Objectif : 990,00
Minimum amount is € Maximum amount is €

Résumé

Mon voyage en Iran ou Cent ruisseaux de larmes » restitue mon implantation humaine et artistique en Iran durant mon séjour en 2019, lorsque je devenais lauréat de l’institut français des résidences sur mesure. Ce journal de bord fut un repère essentiel, qui rendait compte de mon désordre et de mon exaltation, dans un espace temps qui me semblait souvent hostile et totalement occulte.

Avant Propos

Il me tenait à coeur de découvrir l’Iran, qui s’inscrivait dans la lignée de mes préoccupations géo-politiques, religieuses et historiques. J’appréhendais mon premier voyage à Téhéran, au vu de mon incompatibilité iden- titaire et de mes pratiques artistiques peu consensuelles pour une république islamique. J’ai été éminemment saisi, emporté par la beauté de ces terres ancestrales et ces réalités contemporaines pleines d’invraisemblances. Je suis revenu plusieurs mois plus tard pour explorer autrement la capitale, en envisageant un projet créatif qui m’aura permis d’obtenir une résidence de trois mois avec l’institut français. J’étais en totale autonomie, sans être affilié à un lieu, ni à une structure. J’étais livré à moi-même dans les méandres de la vie iranienne, lâché en roue libre au coeur de ces trésors. Je ressentais le net besoin de prolonger ici mon travail de performances, de vidéos et de photographies, en allant puiser historique- ment dans le patrimoine millénaire de l’Iran, l’un des berceaux de l’humanité. Après l’empire romain, je vou- lais poursuivre mon travail de prospection au pays des perses achéménides, datant de plus de 2500 ans avant notre ère, l’une des premières civilisations de ce monde. Il me paraissait évident que cette nouvelle aventure serait la continuité majeure de mon parcours. C’était un défit, un enjeu personnel et artistique qui devait aboutir.

Mes projets de création s’articulaient autour du site de Persépolis (situé dans le désert de Marvdasht à 1000 kms au sud est de Téhéran,) et de la chute du shah Reza Pahlavi de 1979. Je m’intéressais aussi aux piscines aban- données depuis l’application de la charia, aux séductions détournées des hommes et des femmes, au traditionnel Taarof (courtoisies éminentes, gracieuses et ludiques). Je souhaitais prendre ce monde en état, en le détournant poétiquement, sans falsification ni offense. Il fallait pour cela que je puisse pénétrer la fibre sociale et humaine, en passant par des réseaux de proximité et des errances pro- longées. Tisser des liens fiables avec des iraniens fut très compliqué au regard des pressions et des menaces qui pèsent sur la population. Malgré les obstacles, ce fut for- midable de rencontrer ce peuple, emplit de joie et d’es-pérance pour un avenir meilleur. Il fallait évidemment brouiller les pistes pour obtenir un visa, il n’était pas possible de révéler ma vie privée et professionnelle. Pour m’assurer une relative tranquillité, je n’étais rien d’autre qu’un touriste, un banal touriste. L’ambassade de France m’encourageait à ce mensonge idéal, car il valait mieux éviter d’être artiste, journaliste, juif, israélien, américain, homosexuel, communiste ou même agnostique. Il fallait être tout l’inverse, et assumer un statut ordinaire de sécu- rité qui me permettrait peut-être de reconduire mon visa.

Extrait

Réveil douloureux à cinq heures du matin. Je prépare le matériel de tournage et attends en bas de l’hôtel. Les rues sont désertes, il fait encore nuit et froid. Quelle accalmie ! Je n’avais jamais vu Shiraz en plein sommeil. Le taxi n’arrive pas et la jolie Nahib n’est pas connectée. Quelques minutes passent puis des dizaines et des dizaines s’écoulent sans qu’aucun signe de vie ne soit donné. Je commence à perdre la foi et relativise en quelques secondes l’ensemble de mes attentes créatives. Il ne se passera probablement rien aujourd’hui et je ne la reverrai peut-être jamais.

Contreparties

6,00
- Un message de remerciement
- Votre nom de contributeur dans le livre
1 contributeurs
12,00
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
19,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
29,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
45,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Un second exemplaire à offrir à la personne de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
75,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Deux autres exemplaires à offrir aux personnes de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
- Un remerciement spécial au contributeur en couverture du livre
- Une rencontre avec l auteur
0 contributeurs
  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de pré-ventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels.