Ni avec toi, ni sans toi

Pour Eva Chiari, passionnée de lecture depuis son plus jeune âge, l’écriture n’est que le corollaire de son goût pour la lecture. La publication de sa création par ce livre correspond à un besoin de donner libre cours à la vie d’une œuvre littéraire, en lui permettant de voyager dans l’esprit de chacun.

Il vous est proposé d’être acteur de la naissance de ce livre en aidant à faire de sa parution prochaine, avec les Éditions Maïa, un succès. Plus les préventes seront nombreuses, plus ce livre sera promu et diffusé. En retour, vous serez présents dans le livre en page de remerciements et vous recevrez le livre en avant-première, frais de port inclus !

156,00 de préventes
2 Contributeurs
0 Days Left
Préventes :
15.76%
Objectif : 990,00
Projet terminé
1 Projet(s)

Eva Chiari a, en effet, été initiée très tôt à la lecture par sa mère, avant l’âge de quatre ans. Dès son enfance, elle fait de la lecture son passe-temps favori. Adolescente, elle apprenait par cœur des pages entières de Racine, Chateaubriand, Flaubert ou encore Nerval.

Pour Eva, la passion de la lecture et de l’écriture sont indissociables. Si elle publie aujourd’hui, c’est pour se libérer de sa création. Il est vrai que lorsque le rythme des belles phrases vous accompagne comme une musique, vous éprouvez naturellement un jour le besoin de mettre en mots ce qui vous habite, ce que vous observez, ou bien ce que vous imaginez.

Ni avec toi, Ni sans toi est un livre rassemblant deux nouvelles : “Ni avec toi, Ni sans toi” et “Retour aux origines”, que nous vous invitons à découvrir dès à présent.

“Ni avec toi, ni sans toi”

La passion amoureuse de Laura pour Vittorio, un brillant intellectuel alcoolique et maniaco-dépressif, la mènera jusqu’au bout de sa solitude ténébreuse. Après avoir tenté de se reconstruire à travers des aventures sans lendemain, elle finira par renaitre. Sébastien Damiani, en quête de soi et de sens, retourne sur sa terre natale, la Corse, pour retrouver sa mère. Cependant, alors que son ami et ancien condisciple à l’Université, Jacques, l’invite à le rejoindre, sa mère décède brusquement.

Dans Ni avec toi ni sans toi, l’aventure humaine de Laura et le parcours introspectif de Sébastien Damiani peuvent se lire comme des pages d’une littérature aussi bien actuelle qu’intemporelle.

Extrait de “Ni avec toi, ni sans toi” :

Dans les années quatre-vingt, il avait adopté le style dandy à l’écharpe blanche, qui tranchait avec des vestes prune ou vertes, sur un pantalon invariablement noir.
Il entretenait soigneusement sa chevelure Chateaubrianesque, poivre et sel, en la maintenant hirsute, condition sine qua non, selon lui, de son charme, qui, en réalité, résidait plus encore dans sa personnalité hautaine et discrète. On ne pouvait affronter son regard pénétrant sans se sentir diminué, rabougri, tant il en disait long sur l’opinion qu’il avait d’autrui, si cet autrui ne faisait pas partie de la sphère très privée de ses intimes.

Extrait de “Retour aux origines” :

“Les voix des enfants s’éloignaient. C’était l’heure de la baignade à la rivière où la bande allègre se rendait quotidiennement, à pied, par un sentier muletier qui longeait d’abord le cimetière en pente, puis se perdait dans les fougères sous l’ombre dense des châtaigniers. Sébastien connaissait bien le chemin pour l’avoir parcouru jadis en culottes courtes, et il accompagna mentalement les enfants jusqu’au grand rocher légèrement incurvé et moussu où il s’arrêtait alors chaque fois (il avait coutume de fermer la marche par esprit d’indépendance), pour s’y nicher un moment. Le contact pourtant rude du granit lui procurait toujours une sensation de bien- être indéfinissable, dont il éprouvait un besoin aussi impérieux qu’instinctif, comme si une communication sécrète s’était établie entre le minéral et les profondeurs lointaines de sa conscience. Il restait là, immobile, jusqu’à en oublier le temps, oublié lui-même de ses camarades qui, au retour, le raillaient pour sa paresse en le voyant tel un gisant, sur son lit de pierre.
Tandis qu’il évoquait sa sympathie précoce pour la nature, un vers des “Chimères” de Gérard de Nerval, lui traversa l’esprit:”Un pur esprit s’accroît sous l’écorce des pierres.”

  • Les étapes de la création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de pré-ventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.