[otɔbjɔgʀafi] et quatrième dimension

Thibault Asin, écrivain originaire du Bourget dans la banlieue parisienne. Il s’agit de mon deuxième ouvrage chez Maïa. Ce livre parle d’une partie de mon histoire ponctuée d’aléas et dans laquelle les lectrices et lecteurs se retrouveront sans doute.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir des partenaires pour cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre et vous recevrez le livre en avant-première !

589,00 de préventes
20 Contributeurs
0 Days Left
Préventes :
59.49%
Objectif : 990,00
Projet abouti !
Creator
2 Projet(s)
Extrait validé 1-12

 

Mon récit est une œuvre biographique sur fonds d’anecdotes et de réflexions personnelles, mais présentant une certaine caractéristique. J’ai osé bousculer une règle de la langue française, afin d’apporter mon soutien à l’inégalité des femmes dans ce monde toujours à l’avantage des hommes. J’ai décidé d’accorder en priorité le genre féminin, contrairement à cette règle donnant systématiquement la priorité au genre masculin. M’interrogeant vivement sur ce sujet depuis de nombreuses années, je me suis donc permis de le faire sur ma propre histoire. Pour les personnes qui me connaissent, elles seront forcément surprises d’en savoir un peu plus sur ma vie. Pour les autres, ces écrits permettront sans doute de les engager également dans une réflexion personnelle, tout en prenant acte d’anecdotes parfois drôles à certains moments, mais aussi dramatiques. Tout individu à un moment donné, est tenté de faire un bilan de sa propre expérience. Je dirais donc que ce livre, me permet de faire le mien. En espérant qu’il fasse office de bilan provisoire et que j’aurais par la suite d’autres péripéties à vous raconter…

Extrait

Un jour en fin de matinée, j’avais remarqué que la porte d’un patient était restée entrouverte, sa chambre étant la dernière de ce couloir légèrement étroit.

Pour ceux qui étaient alités, la coutume était d’ouvrir la porte, afin de surveiller tout comportement inhabituel. Ce jour-ci, je pense m’être retrouvé sur l’aile opposée et me suis logiquement posé la question sur son angle d’ouverture. J’avais pour habitude de parler à ce Monsieur, même si la communication était quasiment unidirectionnelle et sans retour de sa part. Je me suis décidé à aller le voir. Je me souviens avec exactitude de son nom et pourrait même l’écrire sans faute d’orthographe. Seul son prénom m’échappe après tant d’années. J’ai donc frappé et je suis entré. La tête de lit étant dos à la porte, je ne l’ai pas vu au premier abord. Je me suis approché de lui.

— Bonjour Monsieur G…… Comment allez-vous ? , aucune réaction de sa part.

J’ai donc réitéré ma question, qui demeurait toujours sans réponse. Je lui ai touché l’épaule, afin de sentir un quelconque geste, mais aucun mouvement. À ce moment, je me suis dit qu’il y avait sans doute un problème. J’ai pris le couloir dans le sens inverse, décidé à informer mes collègues chevronnées au plus vite. Au fur et à mesure que j’avançais vers l’office, je les entendais parler et se détendre dans un moment de convivialité. J’ai alors dit :

— Excusez-moi de vous déranger, mais Monsieur G…… ne bouge pas .

À ce moment, toutes mes collègues ont pouffé de rire et l’une d’elles m’a répondu :

— C’est normal, il est mort !

Et l’hilarité générale a continué de plus belle. Personne ne m’avait prévenu.

  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de préventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.