PROMESSES TENUES

L’idée initiale d’un roman est multiple. Elle peut se développer à partir de l’envie de créer un personnage à l’univers particulier comme dans mon premier roman, ou bien d’une intrigue qui prend forme presque subitement et dont la trame se précise au fil des jours. Mes centres d’intérêt se retrouvent en filigrane dans chaque ouvrage, comme l’Art, l’Histoire, l’univers maritime. Quant aux personnages, ils évoluent dans des problématiques liées à notre société.

Je vous propose d’être acteur de la naissance de mon livre en m’aidant à faire de sa parution prochaine, avec les Editions Maïa, un succès. Plus les préventes seront nombreuses, plus mon livre sera promu et diffusé. En retour, vous serez présents dans le livre en page de remerciements et vous recevrez le livre en avant-première, frais de port inclus !

111,00 de préventes
6 Contributeurs
Préventes :
11.21%
Objectif : 990,00
Minimum amount is € Maximum amount is €
Creator
1 Projet(s)

Mes centres d’intérêt sont en rapport avec la nature, comme la randonnée pédestre ou cycliste, l’Art (la peinture surtout), l’Histoire (comprendre le présent ne va pas sans comprendre le passé), la pratique sportive (pour moi la tête ne fonctionne bien que si le corps est à peu près entretenu) et la voile (pour des tas de raisons). Je suis ce que l’on peut appeler communément un esprit curieux.

C’est en participant à un concours de nouvelles que s’est déclenchée l’envie d’écrire, il y a une vingtaine d’années. Ensuite, j’ai participé à de nombreux ateliers d’écriture et me suis formé à l’animation. Depuis, j’ai écrit 4 romans policiers (le premier paru en 2006), 2 romans, un recueil de nouvelles et un livre d’histoires pour enfants. Sans doute la présence d’ouvrages à mes côtés au quotidien, due à mon métier de bibliothécaire, a favorisé l’émergence de l’envie d’écrire. La lecture a développé aussi mon imaginaire et l’envie de le laisser apparaitre.

L’originalité du déclenchement réside dans une explosion sur une plage au début des vacances. Chaque chapitre est dédié à un personnage unique qui apporte sa propre vision des événements. Chacun de ces personnages fait avancer l’intrigue en fonction de sa connaissance des faits, de ses relations et de ses contradictions internes.
Les thèmes abordés sont les liens de fraternité entre deux jumeaux d’une part et deux amis d’autre part, ainsi que les promesses qui les engagent presque malgré eux et le rapport à la vengeance. Le thème de la corruption est également exploré, tout comme les contradictions intérieures de chacun des personnages.
L’intérêt pour le lecteur réside dans la construction complexe du livre, avec des protagonistes en dehors des institutions policières qui mènent l’enquête. L’équipe est composée d’un détective privé travaillant pour une chaîne de télévision, secondé par deux journalistes, ainsi que d’un ancien militaire travaillant en solo et menant ses propres recherches en parallèle. Une seconde enquête, liée à un cold-case, se développe également en parallèle. Le récit comporte des digressions documentées et fictionnelles, toutes liées aux personnages.

Ce livre s’adresse à un public appréciant les intrigues, le suspense et les enquêtes policières sans surenchère d’hémoglobine. Il offre une étude approfondie des personnages, explorant leur caractère, leur passé et leurs motivations, tout en abordant différents milieux tels que la politique, l’armée, le droit, le journalisme et la détective privée.

4e de couverture

Début juillet. Une explosion sur la plage de la station balnéaire de Longe-Sable vient perturber la saison touristique. Toute la ville en émoi apprend que la victime visée est la belle-fille du maire.
À Paris, le patron d’une entreprise de sécurité qui accomplit parfois des missions pour des hommes politiques disparait. La femme de ce dernier fait appel à son meilleur ami, un ancien militaire vivant au Cambodge pour le retrouver.
Bellanger, ancien capitaine de police désormais consultant pour la TV, se rend au même moment à Longe-Sable pour résoudre un énigmatique cold-case, vieux d’une cinquantaine d’années. Le corps d’une vieille femme momifié découvert dans un sarcophage de résine. Sa productrice lui demande aussi d’enquêter sur l’attentat venant de se dérouler sur la plage.
Deux jeunes journalistes vont l’épauler dans ses investigations.
Tous les protagonistes vont mener leur enquête séparément. Chassés croisés, introspections, dissimulations et vérités, les personnages se dévoilent au fur et à mesure de l’avancée de leur enquête.

***

Ce livre est le 4e roman policier de l’auteur et son 8e ouvrage.
Il y développe une double enquête avec une construction particulière du récit.
Chaque chapitre est consacré à un seul personnage qui fait progresser l’enquête de son point de vue, et dont la personnalité se révèle au fur et à mesure du récit.

Extrait chapitre 14 : La cible

C’est le regard qui focalise l’attention. Les iris d’un bleu intense, comme deux bijoux enchâssés dans leur écrin ovale, effilé vers les tempes. Deux longues gouttes d’eau, couleur de l’océan sous un ciel gris. La bouche s’affaisse légèrement aux commissures en une expression boudeuse. Le nez fort souligne l’ensemble d’un visage sérieux. Une beauté peu banale, captivante, à la volonté affichée, presque farouche. De taille supérieure à la moyenne, un mètre soixante-quinze, elle attire inévitablement les regards en traversant les halls des palais de justice dans sa toge d’avocate.
Clara Vénosa, avocate, boit son thé noir sur la terrasse de la demeure du maire. À vingt kilomètres à l’intérieur des terres de Longe-Sable. C’est une grande maison bourgeoise du dix-neuvième siècle, un rectangle à deux étages aux hautes fenêtres et au toit d’ardoises, pentu. Une bâtisse héritée du grand-père, un notaire au sens des affaires aiguisé. L’allée bordée de petits ifs bas, taillés en pointes est à l’image de monsieur le maire : prétentieuse. À l’arrière, un immense jardin tapissé d’un gazon entretenu, quelques massifs de rosiers dont un entoure un puits surmonté de sa potence en fer forgé. Une sobriété agréable avec pour seul mobilier une longue table de jardin en fer blanc et huit chaises autour. Le devant de la maison était fait pour impressionner le visiteur, l’arrière pour le séduire. D’un angle de la terrasse part un sentier sinueux qui mène vers des chênes centenaires et quelques majestueux pins noirs d’Autriche.
Elle ne vient jamais dans cette maison. Elle y est mal à l’aise. La résidence respire son beau- père, Richard Rallière. Deux « R » pour initiales. Cela fait mieux sur une chevalière. Ce double R entrelacé reproduit presque un blason. Cette famille de haute bourgeoisie provinciale aurait tellement aimé descendre de nobles régionaux, incarner de vrais baronnets vendéens.
Elle est l’épouse de Renaud Rallière, au double « R » assumé comme son père, député, administrateur d’une grande société de promotion immobilière. Mari entièrement assujetti au père fondateur. Parfois, elle ironise en comparant ce trio, beau-père, mari et elle, aux personnages de Dallas : JR, Sue Ellen et Bobby. Quant à sa belle-mère, elle passe sa vie à Paris, fréquente les milieux culturels branchés et ne rate aucun vernissage. Elle la surnomme la Reine des petits fours. Beau-père et belle-mère se croisent parfois dans l’année, se côtoient alors en toute intelligence, les bonnes manières sont respectées. Mais comme il n’y a pas de petits enfants la famille évite les fêtes traditionnelles. La Reine des petits fours n’aime pas la mer avec son odeur de varech parfois, et surtout le vent qui transporte les grains de sable jusque dans ses yeux fragiles ou sur ses vêtements coûteux.
Clara est cloîtrée ici depuis quatre jours, date de la tentative de meurtre à son encontre. Une escouade de policiers se relaie pour assurer la sécurité du lieu, voiture à l’entrée et rondes régulières. Le dispositif ne la rassure qu’à moitié, il y a toujours une faille quelque part dans n’importe quel scénario. Elle cherche la raison pour laquelle elle a été ciblée. Son cabinet ne traite que des affaires de divorce et conflits familiaux. Pour des familles riches, avec des enjeux parfois énormes lorsque des entreprises sont dans le patrimoine. Mais dans la majorité des cas, le compromis est plus acceptable pour les parties, plus que les longues années de conflits où les intérêts financiers peuvent être bloqués, voire anéantis par des opérations de concurrents comme des OPA. S’il ne s’agit que d’immobilier, chacun préfère retrouver sa part le plus vite possible. Quant aux pensions alimentaires, si importantes soient-elles, ce n’est souvent qu’une question de longueurs de transactions. Elle ne croit pas que son métier soit la cause de cette tentative…

Contreparties

6,00
- Un message de remerciement
- Votre nom de contributeur dans le livre
2 contributeurs
12,00
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
1 contributeurs
23,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Votre nom de contributeur dans le livre
2 contributeurs
33,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
1 contributeurs
56,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Un second exemplaire à offrir à la personne de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
89,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première- Deux autres exemplaires à offrir aux personnes de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
- Un remerciement spécial au contributeur en couverture du livre
- Une rencontre avec l’auteur
0 contributeurs
  • Les étapes de création

    Mon objectif est d’atteindre 990 € de pré-ventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l’impression et la promotion. C’est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.