Tuez-les tous !

Journaliste de formation, j’ai travaillé durant quinze ans dans des médias de part et d’autre de la frontière suisse et à des postes à responsabilité (Rédacteur en chef, Chef d’édition…). Actuellement, j’exerce en tant que Journaliste indépendant pour différents journaux ainsi que professeur de français et littérature. En parallèle, j’écris depuis l’âge de 16 ans, des poèmes tout d’abord, puis des nouvelles et, aujourd’hui, des romans.

Je vous propose d’être acteur de la naissance de mon livre en m’aidant à faire de sa parution prochaine, avec les Editions Maïa, un succès. Plus les préventes seront nombreuses, plus mon livre sera promu et diffusé. En retour, vous serez présents dans le livre en page de remerciements et vous recevrez le livre en avant-première, frais de port inclus !

686,00 de préventes
20 Contributeurs
Préventes :
69.29%
Objectif : 990,00
Minimum amount is € Maximum amount is €

En l’espace de quelques jours, Prangins connaît une mortalité inédite. Dans cette petite commune de mille habitants, c’est l’effervescence… en tout cas pour le héros – correspondant de presse pour l’hebdomadaire local – qui se persuade avoir affaire à un tueur en série. Serait-ce René, un alcoolique passablement violent, Romain le responsable du journal au comportement étrange ou encore un curieux prêtre laïc ? Notre ”journaliste en espérance” va mener l’enquête pour déjouer l’assassin…
”Tuez-les tous !” un roman policier, sans policiers, qui entend dynamiter les codes du genre : ici, le héros est un amateur grotesque qui se considère comme extrêmement compétent, ce qui crée du décalage. Si le livre traite bien d’une enquête, sa forme demeure pourtant légère, avec quelques morts tout de même (un polar sans policier ni victime aurait peut-être pu difficilement prétendre en être un !), une volonté affirmée de tordre la langue (l’écrit-parlé de Céline à l’aune du XXIe siècle) un peu de vulgarité, beaucoup d’humour et une propension à englober l’époque dans laquelle nous vivons (loi pour une sécurité globale, Covid-19, écriture inclusive…).

Extrait

Chapitre 7

Deux morts en cinq jours à Prangins, ça a jamais dû arriver, même pendant la guerre. ’Faudrait vérifier mais je pense pas trop me tromper. Donc, déjà, en soi, c’est exceptionnel. Ensuite, si l’on considère les victimes, leurs profils n’ont absolument rien à voir, ce n’est pas le même sexe, ni le même âge, il n’y a pas de lien de parenté ou d’amitié (ils ne se connaissaient visiblement pas), ni le même niveau socioculturel… bref, rien qui pourrait permettre d’établir un lien entre eux, ça aussi c’est très étrange. Ben oui, vous ne trouvez pas curieux que les deux victimes n’aient rien en commun alors que l’on se trouve dans une commune de mille habitants où tout le monde se connaît plus ou moins ? D’où mon hypothèse : ce ne sont pas un accident et une mort naturelle comme le chef d’agence le dit, ou aimerait le croire, mais deux morts indubitablement liées entre elles, la preuve étant que le tueur (puisqu’il s’agit de deux meurtres) a pris un soin tout particulier dans le choix de ses proies, justement pour qu’on ne puisse les associer et, par conséquent, remonter jusqu’à lui. Oui, m’sieurs dames, voilà exactement au point où j’en suis.

Et là vous allez m’dire (je connais votre sarcasme mordant) : oui, d’accord, c’est très bien comme théorie, mais à qui peut-on attribuer ces deux crimes odieux ? Je vous l’accorde, deux crimes en cinq jours sur Prangins c’est remarquable, mais deux crimes sans auteur, ça l’est tout de suite moins, intéressant, comme une pizza Royale sans œuf ou un jeans sans poche : c’est bien mais pas top ! Donc, quel suspect – car il faut bien respecter la présomption d’innocence – pour les assassinats de Jocelyne Boratyn et William Harold Marion ? Je vous le demande ou plutôt, vous me le demandez. Eh ! Bien, Mesdames et Messieurs les jurés, je vais vous le dire. Cette personne inhumaine, qui a moins de dignité qu’un animal sauvage (car lui ne tue que pour se nourrir), cette personne infâme, abjecte, répugnante qui a perpétré ces crimes odieux, c’est… (roulement de tambour) René !

Alors, j’en vois déjà un ou deux qui ricanent doucement. Comment qu’on peut accuser René alors qu’il y a absolument aucun lien établi entre l’auteur présumé et les victimes ? C’est vrai, René a assez bien manœuvré jusque-là pour être exempt de tout soupçon. Mais, parce qu’il y a un mais, je vous rappelle que René est un homme extrêmement violent, qu’il a menacé par deux fois de tuer Maurice, qu’il a une dépendance avérée à l’alcool et qu’en plus, il a de sérieux problèmes psychiatriques (eu égard à son prénom). Cela ne fait pas forcément de lui un criminel mais avouez quand même que ça en fait un suspect plus que convaincant. Reste la question de savoir comment confondre René. C’est ce à quoi nous allons nous attacher dès à présent…

Contreparties

6,00
- Un message de remerciement
- Votre nom de contributeur dans le livre
2 contributeurs
12,00
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
19,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Votre nom de contributeur dans le livre
12 contributeurs
29,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
45,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Un second exemplaire à offrir à la personne de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
1 contributeurs
75,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Deux autres exemplaires à offrir aux personnes de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
- Un remerciement spécial au contributeur en couverture du livre
- Une rencontre avec l auteur
5 contributeurs
  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de pré-ventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels.