Latest News

Entretien avec Claude Faessel – Le Destin tragique des Juifs de Thessalonique

Quel a été votre sentiment quand votre livre est paru ?

Le premier sentiment est un sentiment de plaisir suivi de sentiments de satisfaction et d’apaisement. Entre le moment où vous posez le stylo et vous dites c’est fini il faut l’imprimer et le moment où il sort en librairie, il y a un long travail à effectuer. Mais on éprouve un sentiment de soulagement.

Quels ont été les retours des premiers lecteurs ? Que vous ont-ils dit sur votre livre ?

Les retours ont tous été élogieux, des félicitations et des « je suis fier de toi ». Mais il est vrai que les premiers lecteurs ont été surtout les contributeurs, des gens qui me connaissent. Il y avait aussi quelques personnes sensibilisées par le thème. Dans l’ensemble, la majorité a apprécié le fait que ce soit bien documenté, clairement exposé, parce que l’on est dans des domaines où il y a une grande instabilité et rendre cohérent ce qui peut paraître « bonds et rebonds » n’est pas tâche aisée.

Que retenez-vous de cette expérience d’édition par rapport à votre travail d’écriture ? En avez-vous tiré des enseignements ?

Écrire est une tâche qui peut paraître aisée malgré la complexité de la chose. En effet, il faut d’abord être clair avec sa pensée et la rendre claire pour son futur lectorat qui, lui, est varié. Pour cela, bien sûr, on contacte ses connaissances pour avis.

Le problème est que vos connaissances forment un cercle relativement réduit et n’est en rien représentatif de votre futur lectorat. Vos connaissances ont généralement un avis inconsciemment favorable que n’aura pas forcément votre lectorat.

Plonger dans l’édition, c’est plonger dans un autre monde plus sauvage. C’est un peu comme jeter en haute mer un poisson d’élevage.

On est investi d’une responsabilité plus large.

Quelle est l’originalité de votre livre selon vous ? A-t-elle été perçue par vos premiers lecteurs ?

À mon avis, l’originalité ne vient pas de moi mais du thème de mon ouvrage. Déjà le thème était peu développé et l’histoire restée assez occultée car concernant une petite communauté éloignée de notre culture nationale.

Il s’agissait de reconstruire la dynamique des bouleversements historiques et de mettre en évidence la conjonction de circonstances bien souvent fortuites qui ont, parfois à contrario des espoirs fournis, produit des effets pervers.

Mes premiers lecteurs m’ont dit avoir été impressionnés par la rigueur des faits exposés et avoir beaucoup appris.

Comment s’est passé votre travail d’écriture ? Avez-vous une méthode pour écrire ? Des rituels ou des astuces ?

Malheureusement, je n’ai pas de techniques particulières d’écriture. C’est quelque chose d’intime, je sens en moi le besoin d’écrire. C’est peut-être comme certains l’ont dit, une forme de thérapie. J’ai besoin par moments d’écrire, j’écris et parfois je jette immédiatement : il fallait que ça sorte, c’est sorti et point final. J’oublie complètement ce que j’ai écrit.

Pour cet ouvrage, la thématique par contre m’a accroché dès le début et je n’ai pas envisagé une seconde de m’arrêter en chemin.

Envisagez-vous d’écrire un autre livre ? Si oui, sur quoi avez-vous envie d’écrire pour ce prochain livre ?

J’ai été surpris par la rapidité d’évolution de la souscription et la mise sur rails de sa diffusion. Espérons que l’on continuera sur la même lancée. Bien évidemment ce départ me propulse vers d’autres perspectives.

Tout tourne pour l’instant autour de la grécité. Ma première idée est centrée sur l’identité grecque. Les racines de ce peuple sont ancrées dans l’antiquité et je pense que cette période semble encore le modeler à l’heure actuelle. J’aimerais essayer de mettre en lumière ce phénomène que mon intuition perçoit.

Ma deuxième idée est plus pragmatique. Ce serait d’étudier la communauté grecque de Marseille, passée ou présente ou même les deux. En effet, cette ville, proche de chez moi, renferme beaucoup d’archives facilement consultables. Mais je pense que ce serait plus le rôle de certaines personnes de ma connaissance.

Claude Faessel, auteur de Le Destin tragique des Juifs de Thessalonique, disponible sur le site des Éditions Maïa. Cliquez ici pour le découvrir.

Scroll to top