Latest News

Entretien avec Filiz Le Chantoux – Péripéties d’une âme épanouie

Quel a été votre sentiment quand votre livre est paru ?

Je dois reconnaitre que mon sentiment à la parution de mon livre était partagé. L’écriture est l’essence même de ce qui me représente, tout ce qu’il y a autour me semble presque abstrait. Il y avait comme un mélange de satisfaction, d’avoir accompli quelque chose et une certaine neutralité, d’avoir « un »livre dans les mains. Mon entourage m’a aidée à prendre conscience de la concrétisation de mon investissement. Depuis je suis ravie en regardant mon livre parce qu’il matérialise ce qui est dans ma tête.

Quels ont été les retours des premiers lecteurs ? Que vous ont-ils dit sur votre livre ?

Les premiers retours m’ont littéralement scotchée. J’ai écrit ce livre pour montrer aux gens qu’on pouvait guérir de lourdes blessures et prétendre au bonheur. Avec mon propre parcours et mes solutions et je ne m’attendais pas à avoir de tels échos. Même sur des sujets qui de prime abord ne les concernaient pas, les lecteurs ont trouvé des clés, des messages, des réponses et des levées de voile. Certains ont aimé le cocktail témoignages personnels, théorie et exercices, d’autres se sont sentis exactement comme en séance, à travailler dans la continuité de leurs problématiques… Et bien souvent les lecteurs se sont identifiés et se sont approprié le livre comme leur propre histoire.

Voici quelques retours (je ne sais pas si c’est ce que vous vouliez également ?)

« Voilà, j’ai lu ton livre, et je l’ai trouvé vraiment très bien.

Pour des gens qui cherchent, la formule du témoignage peut être très inspirante.

D’autant plus que tu donnes des clés, des pistes de compréhension et d’action. C’est super.

Merci de la référence que tu fais à nos conversations … 

C’est toujours un peu intimidant de voir que ses paroles ont eu un impact sur quelqu’un. Surtout dans le sens d’une libération. »

« Subtilement délicat ! Voilà un ouvrage qui vous parle de vous, tout en passant par un substrat, qui est l’auteur. Pratique pour faire en soi des liens qui ne seraient possible autrement. Les différents mécanismes psychologiques d’un être sont décortiqués ici avec finesse et vérité.

Incitant alors le lecteur à regarder à l’intérieur de lui emprunt du filtre de la compassion.

L’auteur vous invite inconsciemment à observer vos blessures intimes avec un spectre de douceur. »

« J’ai aimé ce livre parce que dans la forme le style m’a plu, l’écriture est juste, le vocabulaire bien choisi sans fautes d’orthographe.

J’ai aimé les chapitres à lire dans l’ordre ou le désordre. Moi j’ai choisi dans l’ordre choisi par l’auteur.

Pour le fond j’ai reconnu l’histoire de l’auteur dans la sincérité et la bienveillance, tout en disant les choses avec une pointe d’humour qui la caractérise. Le fait d’avoir utilisé sa vie comme base d’écriture et le chemin parcouru permettent selon moi de donner du corps et une réelle vie au bouquin de « développement personnel » qui en général reste sur la théorie. Là on a du vécu et de la pratique. Comme je suis aussi sur mon chemin je n’ai rien découvert que j’ignorai sur moi mais ça a mis le doigt sur ce qui coinçait encore un peu ! Bref je l’ai lu avec beaucoup de plaisir et j’ai d’ailleurs dit à ma meilleure amie qu’elle devait le lire ! »

« Alors je ne l’ai pas encore fini, mais j’ai l’impression d’entendre sa voix dans la lecture, sa douceur et son franc parler comme pendant nos séances. C’est très agréable à lire et je m’y retrouve tellement que parfois c’est comme si elle avait écrit des passages juste après nos séances. Cela me parle beaucoup et me permet de voir aussi ce sur quoi j’ai progressé. »

« J’ai abordé le livre sans attente particulière… et je ne l’ai pas lâché avant de l’avoir terminé. Mon enfance n’a rien de commun avec celle de l’auteur, pourtant à plusieurs reprises, je me suis retrouvé, perdu é-pris dans des émotions et des situations qui me semblaient guéries ou très éloignées du temps présent. Péripéties d’une âme épanouie m’ apporté des outils faciles à utiliser pour avancer et percevoir une ou des solutions que j’ai pu mettre en oeuvre rapidement pour cicatriser certaines plaies émotionnelles qui étaient encore présentes sans que je les perçoivent vraiment.

Puis j’ai repris certains pas-sages pour me les approprier encore plus. Ce livre est bien plus que l’histoire touchante d’une petite fille qui lutte pour changer sa vie. C’est un condensé de trucs et astuces facilement accessibles, un peu comme une boîte à outils que chacun est libre d’utiliser comme il le souhaite pour trouver ses propres solutions.

Merci Filiz. »

Que retenez-vous de cette expérience d’édition par rapport à votre travail d’écriture ? En avez-vous tiré des enseignements ?

Si je devais résumer, je dirai simplement que ce sont deux mondes très différents, ou pas. Lorsqu’on écrit, on est seul avec soi-même, on plonge à l’intérieur de nos propres ressources, en parfaite autonomie et dans une liberté totale. Les différentes étapes de l’édition sont d’une autre dimension et pour autant, elles obligent à se concentrer sur le résultat. Définir ensemble une page de couverture qui symbolise l’œuvre intérieure, choisir le résumé de la quatrième de couverture… implique de se livrer vers l’extérieur. C’est très différent et pourtant on écrit pour transmettre quelque chose, pour l’offrir aux autres. Et finalement on se rend compte que ce n’est pas si étranger. C’est plutôt complémentaire. J’ai compris la nécessité de l’édition. En vérité, le contenu sans contenant en harmonie avec lui ne permet pas de remplir l’objectif même de mes écrits ; à savoir : être partagé.

Quelle est l’originalité de votre livre selon vous ? A-t-elle été perçue par vos premiers lecteurs ?

L’idée de mon livre était de témoigner qu’on pouvait guérir et vivre épanoui malgré un début de vie chaotique. Raconter tout un parcours, les peurs, les questionnements, les découragements, les tentatives de libération… et les clés essentielles qui, quelle que soit la blessure vont permettre de comprendre, digérer, pardonner, c’était vraiment plus parlant. Les blessures sont les mêmes chez la plupart d’entre nous : l’abandon, le désamour, la culpabilité…J’aime à croire que j’ai réussi à trouver des clés universelles que les lecteurs ont identifié pour eux-mêmes… et c’est là ma plus grande satisfaction.

Comment s’est passé votre travail d’écriture ? Avez-vous une méthode pour écrire ? Des rituels ou des astuces ?

Alors j’ai eu la chance de savourer notre tout premier confinement de mai 2020… J’ai eu deux mois sans pouvoir exercer mes métiers d’hypno thérapeute, de médium et d’énergéticienne. J’ai utilisé ce temps pour écrire. Une amie thérapeute elle-même, m’avait conseillée d’écrire sur mon histoire qu’elle trouvait riche et résiliente… quand elle m’en a parlé, j’ai trouvé l’idée affreuse et tout en parlant d’autre chose, dans ma tête les sujets ont fusé. J’avais mon plan le soir même… Le reste s’est fait tout seul. J’ai toujours aimé écrire et mes études de philosophie m’ont donné rigueur et méthode. Je n’ai pas vraiment de conseil, si ce n’est savoir où l’on veut aller, pour jalonner les étapes ensuite, identifier le message que l’on veut transmettre pour l’avoir comme phare d’écriture, et par-dessus tout prendre plaisir à écrire.

Envisagez-vous d’écrire un autre livre ? Si oui, sur quoi avez-vous envie d’écrire pour ce prochain livre ?

J’ai déjà d’autres bébés en cours de conception. L’un d’eux sous les traits d’une histoire fantastique et romantique aborde la process communication où sont identifiés six types de personnalité, des peurs associées, des états de stress, des besoins psychologiques etc. Il est en trois tomes, le premier volet aborde les profils de personnalité au travers une histoire de complots et de manipulation génétique. Le second livre explore les peurs et leur matérialisation offrant de nombreuses dérives dans la personnalité et le dernier tome en cours d’écriture actuellement aborde les mélanges des profils car nous n’avons jamais qu’un seul type de personnalité… Le tout enrobé dans un jeu de pouvoirs où l’idéologie de certains les pousse à détruire l’humanité quand d’autres préfèrent une vision plus positive et idéaliste de l’Homme.

J’envisage ensuite d’écrire la suite de Péripéties d’une âme épanouie avec comme clé de voûte la réhabilitation de la notion de l’égo… trop souvent décrié, et trop souvent stigmatisé. L’égo est aussi bien Ombre quand il se compare aux autres, que Lumière quand il permet de se retrouver pour s’élever. C’est une fois l’élévation faite qu’on se détache naturellement de toute forme d’égo. J’aborderai des passages de ma vie pour étayer, orienter ou conseiller. Ce livre sera plus Spirituel. Après avoir envisagé les notions de pardon, de reprise de pouvoir de son Soi Supérieur… seront explorés l’âme, l’énergie, les chemins de vie, l’incarnation, l’évolution des âmes humaines et bien d’autres sujets encore plus énergétiques. Bref, je devrai trouver une stratégie me permettant de ne plus dormir pour tout écrire !

Filiz Le Chantoux, auteure de Péripéties d’une âme épanouie, disponible sur le site des Éditions Maïa. Cliquez ici pour le découvrir.

Scroll to top