Latest News

Entretien avec Catherine Swagemakers – La Case

Quel a été votre sentiment quand votre livre est paru ?

On pense que la plus grande joie pour un(e) auteur(e) c’est le moment où son livre parait. Je ne peux pas nier l’excitation de tenir en main mon ouvrage achevé et imprimé, accessible à tous moyennant quelques euros. L’aventure est lancée mais vous savez que le plus dur reste à faire : il faut séduire les lecteurs au milieu de la multitude de livres qui paraissent chaque semaine.

Quels ont été les retours des premiers lecteurs ? Que vous ont-ils dit sur votre livre ?

Heureusement les premiers lecteurs (bien sûr je ne parle pas de mon entourage proche peu objectif) sont très enthousiastes et les retours sont vraiment sympathiques. La fluidité du style est appréciée, les personnages sont attachants et l’intrigue tient en haleine. C’est appréciable à entendre. Certains ont dévoré La Case en deux jours, d’autres ont pris leur temps, regrettant de terminer une histoire où ils ont eu du plaisir à lire. Le roman étant inspiré d’une histoire vraie, c’était d’autant plus important pour moi d’avoir des retours positifs et des témoignages gratifiants. Les avis laissés sur les sites comme Amazon ou sur la page Facebook de La Case sont prometteurs pour le succès à venir de ce livre.

Que retenez-vous de cette expérience d’édition par rapport à votre travail d’écriture ? En avez-vous tiré des enseignements ?

Le travail d’écriture est un bonheur solitaire, vous êtes « seul maître à bord ». L’expérience de l’édition est nécessaire pour que le navire arrive à bon port avec l’aide de son équipage. Mais il faut savoir qu’une fois à quai, le capitaine doit continuer de manœuvrer habilement. Un investissement personnel dans la communication est indispensable pour faire connaître son travail. Il faut savoir rester humble tout en valorisant le résultat de plusieurs mois d’écriture. Ce n’est pas simple surtout quand il s’agit d’un premier roman.

Quelle est l’originalité de votre livre selon vous ? A-t-elle été perçue par vos premiers lecteurs ?

Dans ce roman, le lecteur voyage au cœur de l’Île de Ré, découvre chaque village, se balade sur les plus belles plages et pénètre dans l’intimité des Portes-en-Ré, l’endroit le plus select et réputé de l’île. Ce récit sans complaisance mais souvent humoristique suscite la curiosité du public. Sous le couvert d’une enquête criminelle, l’ambiance de ce lieu en apparence paradisiaque est palpable et les chapitres se succèdent au rythme des épisodes d’une série télé.

Comment s’est passé votre travail d’écriture ? Avez-vous une méthode pour écrire ? Des rituels ou des astuces ?

Une belle rencontre avec Anne Pasquier de Franclieu, propriétaire de « la Case à vent » (ou « la Case » comme les habitués la nomme), est à l’origine de ce livre. Partageant nos expériences professionnelles, pendant nos longues matinées d’hiver, le projet de dévoiler plus largement toutes ces incroyables aventures est devenu une évidence. Nous avons donc d’abord concocté ensemble une storyline de film pensant que toutes ces petites saynètes de la vie commerçante portingalaise méritaient bien une comédie audiovisuelle, puis l’idée du livre est venue laissant libre cours à mon imagination bouillonnante. Je me suis donc laisser prendre au jeu de l’écriture, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit !

Envisagez-vous d’écrire un autre livre ? Si oui, sur quoi avez-vous envie d’écrire pour ce prochain livre ?

Résidant aux Portes-en-Ré depuis de nombreuses années, j’ai eu personnellement l’occasion de pratiquer différents métiers dans le village que je connais bien et d’être moi-même le témoin amusé des anecdotes décrites dans ce roman. Observer, ressentir et coucher sur le papier toutes mes émotions, cette une nouvelle aventure passionnante qui me donne envie de publier un second roman. J’ai déjà une petite idée. Une histoire où l’amour et l’amitié triomphent malgré tout encore une fois. Un livre qui fait du bien !

Catherine Swagemakers, auteure de La Case, disponible sur le site des Editions Maïa. Cliquez ici pour le découvrir.

Retrouvez toute l’actualité du livre sur Facebook.

Scroll to top