Latest News

Entretien avec Christian Martinasso – Missives bleues

Quel a été votre sentiment quand votre livre est paru ?

A plus de soixante ans, une douce impression de testament de mots à laisser à mes enfants et petits-enfants

La non innocente fierté de tenir entre les mains un beau recueil (les couvertures recto verso sont splendides) papier (à l’époque du plus en plus numérique) de courtes nouvelles oniriques articulées autour d’une intrigue romantique avec, pour décor principal, une chambre d’hôpital duquel le héros, en permanence s’évade en songeries imaginaires.

Quels ont été les retours des premiers lecteurs ? Que vous ont-ils dit sur votre livre ?

Les qualificatifs les plus répétés : Onirique – Bucolique – Poétique – Fantaisies Romantiques

Étonnant de la part d’un informaticien (docteur en Démographie) de coucher sur papier des nouvelles abordant des évènements, des sentiments de vie : Naissances, Désirs, Émois, Impatiences, Envolées, Saint-Valentin… personnifiables au gré du lecteur selon son inspiration vis-à-vis du titre de la nouvelle.

Original et détonnant de finir ce recueil sur une composition à chanter (qui se lit horizontalement et verticalement)

Que retenez-vous de cette expérience d’édition par rapport à votre travail d’écriture ? En avez-vous tiré des enseignements ?

Le choix et le montage des couvertures conseillées relèvent d’une compétence, d’un savoir en infographie, domaine à priori très éloigné de mes humbles compétences littéraires.

Quelle est l’originalité de votre livre selon vous ? A-t-elle été perçue par vos premiers lecteurs ?

Pouvoir, à partir de la page 15 (une fois le décor et la trame installée) feuilleter ce recueil selon l’évocation    du titre du texte.

Nombre de phrases jouent sur les sonorités des mots pour installer une impression de légèreté des textes.

Nombre de lecteurs ont ressenti cette tentative d’installer un mouvement imagé, chanté et ondulant de la lecture.

La recommandation de lire ce recueil sur un fond musical (à lire sur du Peter Van Pohl) a aussi rencontré des adeptes.

Comment s’est passé votre travail d’écriture ? Avez-vous une méthode pour écrire ? Des rituels ou des astuces ?

Le soir face à un écran, lumière tamisée, lire les mots pointés dans la journée au fil de lectures diverses (Livres, articles de presse, critiques de cinéma… annotés sur mon téléphone) pour, à partir de ces quelques syllabes, en fermant les yeux, imaginer en 3 dimensions des paysages, des couleurs, des sons pour enivrer, édulcorer ces mots. Exemple : Cueillis par l’émotion, immuablement emmurer dans son silence, meurtrissures nimbées d’espoirs…

Envisagez-vous d’écrire un autre livre ? Si oui, sur quoi avez-vous envie d’écrire pour ce prochain livre ?

Oui bien sûr, l’expérience est si riche de frissons émotionnels.

Continuer cette trame de textes appropriables par chacun pour les offrir en se les personnalisant en fonction d’évènements de vie, pour tenter d’exprimer de délicats sentiments cachés.

Christian Martinasso, auteur de Missives bleues, disponible sur le site des Editions Maïa. Cliquez ici pour le découvrir.

Scroll to top