Latest News

Entretien avec Daniel Marcaillou – « Les chemins » de la liberté

Quel a été votre sentiment quand votre livre est paru ?

Le travail réalisé par l’éditeur Maïa correspond en tous points à ce que j’attendais. C’est un très beau travail : les couleurs, la typographie, le travail de couvertures, le format, je suis très heureux. Ce livre est un bel objet.

Quels ont été les retours des premiers lecteurs ? Que vous ont-ils dit sur votre livre ?

Concernant la substance, les commentaires unanimes et élogieux se succèdent. Concernant la forme, l’écriture est jugée agréable, plaisante, rythmée, précise. Je note que certains enchainements de concepts mériteraient d’être davantage développés, aérés. C’est par moment un peu dense. Depuis j’en tiens compte dans mon écriture.

Que retenez-vous de cette expérience d’édition par rapport à votre travail d’écriture ? En avez-vous tiré des enseignements ?

Cela me conforte dans ce style d’écriture qui devient très naturel. Je recherche toujours plus, le travail de précision et de simplicité. La simplicité mène à la clarté et au bonheur. Je continue à définir les principaux termes utilisés dans un lexique. Cet exercice est indispensable à la transmission et nécessaire dans un monde en perte de valeurs fonctionnant sur le superficiel, le zapping, le « à très vite ».

Quelle est l’originalité de votre livre selon vous ? A-t-elle été perçue par vos premiers lecteurs ?

L’originalité de ce livre vient de son concept, mêlant modernité et traditions. Cet important travail de définitions des principaux termes et concepts crée des fondations solides qui engendrent la force, la cohérence du discours et génère de l’intérêt pour le lecteur qui peut alors être agréablement surpris. Encore, faut-il qu’il soit attentif à ses définitions, souvent ignorées dans le langage courant, issues pour la plupart de nos dictionnaires, mais aussi quand cela est nécessaire de la connaissance de nos prédécesseurs à travers les âges. L’approche de l’humain n’est pas centrée sur les effets psychologiques, l’histoire de l’individu, mais se concentre sur les causes génératrices communes à tous sans distinction, rassemblées dans le concept de Processus.

Comment s’est passé votre travail d’écriture ? Avez-vous une méthode pour écrire ? Des rituels ou des astuces ?

Mon travail se situe à deux niveaux différents et complémentaires. Le premier consiste, à partir de l’idée générale du thème du livre, à bâtir un premier plan correspondant à l’approche du moment. En parallèle apparaissent les premiers écrits sur tel ou tel chapitre issus de la spontanéité et des intuitions apparaissant en pleine liberté intellectuelle par rapport au plan initial. Le plan doit alors se soumettre à ses improvisations libératrices qu’il convient de transmettre au lecteur. Au fur et à mesure, une harmonie apparait entre ces deux niveaux créant ainsi la cohérence de l’ensemble. Pour finir, je me livre à un travail « d’orfèvre » sur les termes utilisés, pesés, aérés, imagés, pour faciliter la transmission des concepts.

Envisagez-vous d’écrire un autre livre ? Si oui, sur quoi avez-vous envie d’écrire pour ce prochain livre ?

Je prévois de finaliser le tome 2 Des chemins de la Liberté d’ici à la fin de l’année, consacré à l’Esprit de Conquête habitant l’humain en général, incluant une application sur le sujet des comportements humains dans la conquête spatiale de longue durée (Destination Mars), sujet devenant d’une actualité brulante d’ici peu, et se terminant par un conte initiatique spatial. Le tome 3 de cette trilogie sera consacré à la sagesse ultime.

Daniel Marcaillou, auteur de « Les chemins » de la liberté, disponible sur le site des Éditions Maïa. Cliquez ici pour le découvrir.

Scroll to top