Latest News

Entretien avec Elizabeth Antébi – La Chatte à puces

Quel a été votre sentiment quand votre livre est paru ?

Plaisir et soulagement. Le sentiment que partait une nouvelle bouteille à la mer.

Quels ont été les retours des premiers lecteurs ? Que vous ont-ils dit sur votre livre ?

Par mail, l’une des plus enthousiastes, d’une amie espagnole grande lectrice et voyageuse :

« Je t’écris ces lignes à propos de ton dernier livre « La Chatte à Puces ».

Il faut que je t’avoue que j’ai tardée à le lire parce que je n’avais pas la sérénité d’esprit pour bien en profiter. Mais du moment que j’ai commencé sa lecture je ne l’ai pas lâché même si j’étais assez fatiguée pour le lire.

Pour le résumer rapidement « TOUT EST LÀ » !

C’est (pas dans cet ordre) drôle, intéressant, amusant, intelligent (très !), actuel (très très), clairvoyant, touchant, instructif (ton étape pédagogique et bien là), touchant (j’ai adoré le paragraphe sur le souvenir (page 83) à la fin du livre » et même dans son irréalité très réelle (à la façon de Georges Orwell ?), sensorielle ( on caresse les poils des chats ) critique…

Ce n’est pas pour « t’engraisser la patte »… mais la seule chose que je peux te dire… UN IMMENSE BRAVO !!!! 

Par SMS, d’une amie sage-femme : « Je suis contaminée, piquée par la Chatte à Puces. Déjà bien atteinte par l’amour des chats et le virus des mots depuis longtemps, mais Chatalors ! Je me suis régalée comme avec un panier de douceurs, encore une puis une page, encore des mots, vos mots. Quel voyage au village des livres, avec élégance, sensibilité, poésie, sensualité, humour … quel rythme aussi … Avec Tit’Ange pour d’autres vies j’espère …envie de se lover aussi dans les traits ronronnants des dessins. Chatte Elizabeth sort de ce corps. »

Une amie psychanalyste et sa fille par mail :

« Ta chatte à puces a été très bien accueillie dans la maison.

 Pacha a bien eu envie de la sauter, il la trouvait appétissante et spirituelle 

Pamina l’a trouvée très intellectuelle, et a eu quelques complexes

Daisy l’a trouvée un peu bêcheuse, mais aimerait bien faire quelques escapades érotiques avec elle !

Jacqueline et Justine ont trouvé que tu avais toujours ton élégance d’écriture. »

Une amie qui fut attachée de presse de l’immobilier : « C’est un véritable régal. Quelque chose comme de la poésie réaliste. En reste-t-il deux ou trois exemplaires et comment les commander ? »

Beaucoup d’amis en effet m’ont dit qu’ils en ont acheté deux ou trois de plus pour en faire des cadeaux.

Bref ce fut une réception plutôt chaleureuse.

J’ai encore une dizaine de messages téléphoniques ou autres, tous bien aimables.

+ Une critique sympathique sur Babelio, un article à paraître dans le Nouvel Obs et Un podcast traduit en anglais : https://www.podcastjournal.net/La-Chatte-a-Puces-au-village-des-livres_a28210.html

France 24 News : https://www.france24.news/en/2020/12/la-chatte-a-puces-in-the-village-of-books.html

Sans oublier peut-être les critiques précédentes de ceux qui l’avaient lu sur manuscrit :

« C’est adorable, j’ai ri et souri. Le texte est très vif, imagé, coloré, vivant. C’est excellent ! » Marie-Madeleine Chapuis, psychanalyste.

« Un bijou et comme toujours un vrai regard sur le monde », Marie-France Saignes, professeur de grec ancien.

« Un feu d’artifice de mots, de l’humour et une sensualité féline. » Valentine Sorret, écrivain.

« Une sorte d’Alice au Pays des Merveilles, version chat. » José Geslain, agrégé d’allemand.

Que retenez-vous de cette expérience d’édition par rapport à votre travail d’écriture ? En avez-vous tiré des enseignements ?

J’avais publié une dizaine d’ouvrages auparavant chez des éditeurs disons plus traditionnels (Calmann-Lévy, Julliard, Zulma, NiL, Ed. du Rocher) et cette expérience était un peu différente. La nouveauté était de devoir convaincre des souscripteurs. L’enseignement que j’en ai tiré est peut-être un peu d’humilité. Mais aussi une réponse rapide qui m’a touchée de ceux qui avaient déjà lu certains de mes textes – livres ou articles puisque j’ai longtemps été journaliste – ou étaient venus voir mon spectacle de Seule en Scène avec des sketchs sur le monde d’aujourd’hui, de l’homme augmenté à la voiture autonome, « Aïe Tech, une époque épatante » – aperçu sur https://vimeo.com/381128616 Car tout cela relève un peu des mêmes rêveries, ma Chatte étant ne l’oublions pas à Puces électroniques, faisant intervenir des Chatgrammes, des Chatbots et bien entendu des « chat » au sens de discussions. Il ne faut pas oublier que, dans une autre vie, je suis l’auteur de « L’Epopée de l’Electronique » et de « Biotechnologies : le Génie de la Vie ».

Quelle est l’originalité de votre livre selon vous ? A-t-elle été perçue par vos premiers lecteurs ?

C’est drôle et je crois qu’ils l’ont perçu. Pour le reste, l’intention n’a au fond aucun intérêt si l’écriture ne suit pas. Et souvent ils perçoivent encore autre chose que vous n’aviez pas imaginé, ce qui vous ravit.

Comment s’est passé votre travail d’écriture ? Avez-vous une méthode pour écrire ? Des rituels ou des astuces ?

J’écris quand ça vient. Hélas cela vient plutôt au moment du déjeuner quand je meurs de faim ou bien le soir et je rate l’émission de télévision que je voulais voir. Non, je n’ai pas de rituel, je griffonne beaucoup des idées ou des paragraphes, et j’ai souvent du mal … à les déchiffrer.

Envisagez-vous d’écrire un autre livre ? Si oui, sur quoi avez-vous envie d’écrire pour ce prochain livre ?

Je suis en train d’écrire un roman qui se déroule entre le Kansas, la Forêt de Brocéliande et le Grand Nord russe et qui a pour héroïne un jeune mannequin venue de Russie dont le succès immédiat et les disparitions soudaines sont une énigme. Une toute autre paire de manches …

Elizabeth Antébi, auteure de La Chatte à puces, disponible sur le site des Editions Maïa. Cliquez ici pour le découvrir.

Scroll to top