Latest News

Entretien avec Gilles Mazoyer – L’Enfant Dalat

Quel a été votre sentiment quand votre livre est paru ?

Tout d’abord cela a été une grande joie pour moi, d avoir pu terminer ce projet, et de savoir que ces souvenirs et leurs images, peuvent être lus et partagés par tous ; et beaucoup de bonheur à transformer ces souvenirs en patrimoine familial et ainsi mettre en valeur les aventures vécues par nos parents.

Quels ont été les retours des premiers lecteurs ? Que vous ont-ils dit sur votre livre ?

Les premiers lecteurs ont en premier lieu apprécié le fait que ce quotidien au Vietnam soit vu au travers du regard d’un enfant, dans une narration naturelle et spontanée. Des riens qui font une histoire particulière et intéressante. Cette vision d’enfance d’un Vietnam quotidien a beaucoup plus. Certains ont apprécié le fait de pouvoir lire une nouvelle ou une autre en fonction de son envie. D’autres ont bien aimé les chutes de chaque histoire qui laissent une porte ouverte. Et les personnes qui me connaissent m’ont dit m’avoir redécouvert après la lecture.

Que retenez-vous de cette expérience d’édition par rapport à votre travail d’écriture ? En avez-vous tiré des enseignements ?

C’est une première expérience d’écriture et de publication, ce que je retiens en premier lieu c’est de ne pas avoir peur de publier, une fois que le texte est « prêt ». Il s’est passé du temps en hésitations et faux prétextes entre la dernière ligne corrigée et le pas vers un éditeur.

Quelle est l’originalité de votre livre selon vous ? A-t-elle été perçue par vos premiers lecteurs ?

Ce livre est en même temps un recueil de nouvelles, un partage de mes souvenirs, un témoignage sur un pays et une époque, et la création d’un patrimoine familial.

Les retours que j’ai pu avoir  m’ont confirmé ce ressenti, ce qui a plu, c’est effectivement ce mélange de poésie, d’enfance et d’aventures au quotidien, dans ce beau pays qu’est le Vietnam.

Comment s’est passé votre travail d’écriture ? Avez-vous une méthode pour écrire ? Des rituels ou des astuces ?

Ce premier travail a pris du temps, beaucoup de temps, un souvenir, parfois une photo ou un film de mon père,  une nouvelle, et souvenir après souvenir, sans ordre précis ni planification au départ, ces textes ont pu s’ordonner et s’inscrire dans un plan qui petit à petit s’est imposé. Tout se fait sur mon clavier d’ordinateur, à proximité d un café. Je ne pense pas avoir de méthode d’écriture, pour le moment, en tout cas.

Envisagez-vous d’écrire un autre livre ? Si oui, sur quoi avez-vous envie d’écrire pour ce prochain livre ?

Oui, j’ai l’envie d’écrire, et de raconter une histoire imaginée, au travers d’un personnage dont le  quotidien se transformera en aventure incroyable ou terrifiante, c’ est l’idée, un long travail que j’espère bien mener à terme.

Gilles Mazoyer, auteur de L’Enfant Dalat, disponible sur le site des Editions Maïa. Cliquez ici pour le découvrir.

Scroll to top