Latest News

Entretien avec Isabelle Fontes – Le Temps d’un rêve

Quel a été votre sentiment quand votre livre est paru ?

Pour moi c’était une immense fierté, voir mon livre sur les sites tels que la Fnac ou Cultura, mon nom en couverture a été vraiment un moment exceptionnel, mon projet, mon bébé qui voit le jour. C’est un moment d’émotion intense.

Quels ont été les retours des premiers lecteurs ? Que vous ont-ils dit sur votre livre ?

J’ai eu pour le moment 12 retours, très positifs. Ils ont passé un bon moment avec Ivana et John, j’ai même une chroniqueuse qui a utilisé le mot « pépite », ce qui me touche profondément. La plupart d’entre eux attendent la suite avec impatience.

Ils m’ont dit qu’Ivana est très attachante, beaucoup de mes lectrices sont tombées sous le charme de John. Cela me fait rire et plaisir, mon personnage a son fan club.

Que retenez-vous de cette expérience d’édition par rapport à votre travail d’écriture ? En avez-vous tiré des enseignements ?

Déjà le fait d’avoir été éditée par une maison d’édition m’a apporté une confiance en moi vis à vis de ma qualité d’écriture. Après, le chemin est encore long et j’ai beaucoup à apprendre pour trouver, développer et perfectionner encore plus mon style d’écriture.

Les enseignements que j’ai tirés me servent énormément pour le travail d’écriture du tome 2.

Quelle est l’originalité de votre livre selon vous ? A-t-elle été perçue par vos premiers lecteurs ?

Une romance-fantasy qui mêle aussi bien la romance, l’érotisme doux et sensuel, la fantasy, tout en restant le plus possible dans le monde réel.

Les lecteurs ont bien cerné mon univers, une grande romantique qui aime aussi la fantasy pour pouvoir se laisser aller dans son imagination.

Comment s’est passé votre travail d’écriture ? Avez-vous une méthode pour écrire ? Des rituels ou des astuces ?

Pour ce premier roman, cela a été très spécial, l’écriture est venue suite à un rêve que j’ai voulu mettre sur papier. Puis en le relisant, j’ai décidé d’imaginer la suite de mon rêve et cela a donné en 3 mois 70 000 mots, mais impossible de le finir, j’ai abandonné et rangé mon classeur, jet, etc., dans une boite au fond du bureau. 1 an après, en regardant un film de Noël, une illumination est venue, je n’arrivais pas à terminer mon livre car je n’avais pas d’histoire d’amour. J’ai repris l’intégralité de l’écriture et intégré l’histoire d’amour. Et là, il était pour moi parfait.

Je commence, il est vrai, par un plan, et dans le plan un petit résumé des scènes principales que je souhaite voir, mais après je laisse courir l’imagination et mes personnages évoluent naturellement au fil des pages.

Je fais beaucoup de recherches de lieux, de couleurs, pas forcément pour les copier, mais pour me donner une vision des endroits où je souhaite transporter mes personnages, j’ai besoin que mes descriptions soient cohérentes et emportent les lecteurs sur les lieux que j’imagine. Après, pour le premier tome, j’écrivais surtout le soir, de 23h à 4h du matin, c’était là où j’étais le plus productive, ma vie professionnelle était différente, aujourd’hui, j’écris surtout le week-end, j’essaye de faire environ 1500 à 3000 mots par week-end.

Envisagez-vous d’écrire un autre livre ? Si oui, sur quoi avez-vous envie d’écrire pour ce prochain livre ?

Actuellement, je travaille sur le tome 2, le final de ce premier roman, et j’ai également terminé le plan de mon troisième roman, qui lui sera une romance sans fantasy.

Je reste dans la romance, c’est ce qui me motive le plus, et vais voyager entre new romance et romance fantasy, je pense.

Isabelle Fontes, auteure de Le Temps d’un rêve, disponible sur le site des Editions Maïa. Cliquez ici pour le découvrir.

Scroll to top