Entretien avec Moinzique Thouret-Hilzheber – Lilou

Entretien avec Moinzique Thouret-Hilzheber – Lilou

Quel a été votre sentiment quand votre livre est paru ?

Lorsque mon livre est paru, je n’arrivais pas à y croire. Ce manuscrit que j’avais eu en face à face pendant des années sur mon ordinateur, avait été transformé. C’était, un aboutissement. Certes, j’éprouvais un sentiment de fierté, de contentement, mais j’attendais de le voir physiquement, ce livre, de le toucher, de le prendre dans mes mains, de sentir son papier imprimé, et en même temps, je l’avoue, j’appréhendais ce moment…

Quels ont été les retours des premiers lecteurs ? Que vous ont-ils dit sur votre livre ?

Mes premiers lecteurs, et ceux qui ont suivi, en sont enchantés. Ils trouvent mon écriture fluide, et me disent qu’on n’a pas envie de lâcher l’histoire, qu’elle nous fauche et nous emmène  dans cet entre deux mondes irréel et tellement réel à la fois… Que je devrais écrire une suite, et surtout, que je devais continuer à écrire…

Que retenez-vous de cette expérience d’édition par rapport à votre travail d’écriture ? En avez-vous tiré des enseignements ?

Signer un premier contrat avec une maison d’édition a été une expérience hors-pair. Entrer dans le monde de l’édition en ne connaissant aucun rouage de cette dernière, a été pour moi, profane, très enrichissant. J’ai été guidée et suivie tout au long de l’élaboration de mon livre, et j’en remercie encore tous les professionnels de la maison d’éditions Maïa.

Quelle est l’originalité de votre livre selon vous ? A-t-elle été perçue par vos premiers lecteurs ?

Mon roman est une histoire où des destins se croisent et s’entrecroisent, où la solidarité, la tolérance et l’entraide, pourraient-être la clef de voûte d’un monde meilleur. Cette histoire évolue entre le monde réel, actuel, et un monde plus spirituel, mystique, dit invisible. Des intrigues, de l’amour quel qu’il soit, inconditionnel ou celui avec un grand A, du suspens, du polar en toile de fond, des rebondissements, des émotions fortes, de l’autodérision, de l’humour… et des personnages très attachants, m’ont rapporté mes lecteurs.

Comment s’est passé votre travail d’écriture ? Avez-vous une méthode pour écrire ? Des rituels ou des astuces ?

Lilou, vous l’aurez compris, est mon premier roman. Ce roman je l’ai écris et structuré en quatre ans. Il m’a pris beaucoup de temps, et pour un premier roman, je pense que c’est normal, mais je ne me suis jamais trouvée face à la “page blanche”. Quand l’inspiration me faisait défaut, je me consacrais à une autre histoire, puisque j’écris d’autres romans en parallèle, ou je passais complètement à autre chose, jusqu’à ce que le souffle littéraire m’envahisse à nouveau, ( Emoji ). Mais surtout, surtout, j’évitais et j’évite encore, d’écrire en fin de soirée, car lorsque l’inspiration vous tient, elle vous fait passer des nuits blanches…

Envisagez-vous d’écrire un autre livre ? Si oui, sur quoi avez-vous envie d’écrire pour ce prochain livre ?

Dans mes deux ou trois autres projets d’écriture, une suite de Lilou prenant forme, j’aimerais assez, chers lecteurs, avoir votre avis sur ce premier roman. Pour se faire, je me permets de vous joindre mon Email :

moinzique33@gmail.com

Vous en remerciant par avance, je vous souhaite bonne lecture. 

Moinzique Thouret-Hilzheber, auteure de Lilou, disponible sur le site des Éditions Maïa. Cliquez ici pour le découvrir.