Latest News

Entretien avec Pierric Marsac – Un été explosif

Quel a été votre sentiment quand votre livre est paru ?

La sortie d’un roman est l’aboutissement d’une longue période de gestation ponctuée autant d’angoisses que de certitudes. Elle s’accompagne par un sentiment d’extrême soulagement.

Quels ont été les retours des premiers lecteurs ? Que vous ont-ils dit sur votre livre ?

Grâce à la cellule de pré-réservation de Simply Crowd, et avant même que le roman ne soit commercialisé en librairie, j’ai eu le privilège de recevoir, en avant-première, toutes sortes de commentaires particulièrement élogieux et donc très réconfortants.

  • J’ai dévoré votre livre…
  • Quelle histoire attendrissante et bouleversante à la fois !
  • Les personnages sont véritablement attachants et pleins de sensibilité…
  • Je suis passé en un instant des éclats de rire aux  larmes…
  • Que d’émotions et de rebondissements !
  • Je ne suis pas parvenu à m’endormir avant d’avoir fini de lire votre roman dans son intégralité.

Que retenez-vous de cette expérience d’édition par rapport à votre travail d’écriture ? En avez-vous tiré des enseignements ?

Montesquieu disait :

« Il ne faut pas mettre de vinaigre dans vos écrits, il faut y mettre du sel ».

C’est ce que j’ai cherché à faire dans mon roman et je pense avoir trouvé le bon dosage d’un cocktail fait d’amour, de larmes et de rires. J’ai au final le sentiment d’être parvenu à mettre en pratique cette préconisation en combinant une belle histoire d’amour au dénouement inattendu à une terrible tragédie. Au final, cela apporte à ce récit son lot providentiel de douceur et de légèreté.  

Quelle est l’originalité de votre livre selon vous ? A-t-elle été perçue par vos premiers lecteurs ?

L’originalité de mon roman c’est d’avoir su intégrer dans une fiction des faits réels.

La catastrophe du camping Los Alphaques en Espagne survenue le 11 Juillet 78. 

Les premiers commentaires de mes lecteurs font état d’une grande émotion et m’ont unanimement fait part du fait que l’intrigue les avait tenus en haleine d’un bout à l’autre du récit.

Comment s’est passé votre travail d’écriture ? Avez-vous une méthode pour écrire ? Des rituels ou des astuces ?

Un été explosif s’inscrit dans la collection Quantum Scandella des Éditions Maïa dont la définition est la suivante : Offre des textes singuliers, portés par une exigence littéraire sans concession à l’air du temps et qui aspirent en même temps à ne pas laisser en paix l’esprit du lecteur. Mon nouveau roman s’intègre parfaitement dans cette définition.

S’il n’existe pas de solution miracle pour écrire un bon roman, certaines préconisations toutefois me semblent essentielles :

          Le travail, la persévérance, la rigueur et l’abnégation.

 J’ai coutume de laisser reposer le texte pendant quelques semaines après le point final. Grâce à cela, le long, fastidieux, mais pourtant indispensable travail de relecture et de correction s’avère beaucoup plus efficace.

          S’approprier son propre style.

Je fais le choix d’éviter dans la mesure du possible l’emploi du participe présent et de bannir l’utilisation à tout-va des verbes être et avoir Il va de soi aussi que je m’évertue à choisir mon vocabulaire avec le plus de discernement possible. Enfin, pour apporter à mon texte du rythme et de l’élégance, du caractère et de la personnalité, je fais en sorte également d’élaborer essentiellement des phrases courtes.

Voltaire disait : « L’écriture est la peinture de la voix ».

Envisagez-vous d’écrire un autre livre ? Si oui, sur quoi avez-vous envie d’écrire pour ce prochain livre ?

À l’heure où j’écris ces quelques lignes, j’ai bon espoir d’avoir le plaisir d’écrire un voire plusieurs autres romans dans les années à venir. Sur quel thème ? Je ne suis pas encore en mesure de pouvoir y répondre aujourd’hui, même si de nombreuses idées fourmillent déjà dans ma tête.  

Pierric Marsac, auteur de Un été explosif, disponible sur le site des Éditions Maïa. Cliquez ici pour le découvrir.

Scroll to top