Latest News

Entretien avec Thomas Simon Saddier – Genève la nuit

Quel a été votre sentiment quand votre livre est paru ?

Une joie immense.

Quels ont été les retours des premiers lecteurs ? Que vous ont-ils dit sur votre livre ?

De bon retour pour le moment, même si certains ont trouvé mon roman un peu trash.

Que retenez-vous de cette expérience d’édition par rapport à votre travail d’écriture ? En avez-vous tiré des enseignements ?

Ayant déjà publié plusieurs ouvrages, je dirais que l’expérience de l’édition dépend principalement de l’éditeur. Faute de rencontre en physique à cause de la pandémie, il m’est difficile d’avoir un retour sur une connexion purement numérique.

Quelle est l’originalité de votre livre selon vous ? A-t-elle été perçue par vos premiers lecteurs ?

La principale originalité de mon livre vient du mélange entre roman et philosophie. Je pense que c’est aussi une des raisons qui ont poussé les gens à acheter mon livre.

Comment s’est passé votre travail d’écriture ? Avez-vous une méthode pour écrire ? Des rituels ou des astuces ?

J’ai écrit ce roman en trois semaines après la soutenance de ma thèse, surement par addiction pour Microsoft Word. Je n’ai pas de méthode d’écriture pour ce qui est du roman, alors que contrairement j’ai beaucoup plus souffert des méthodes d’écriture pour mes ouvrages musicologiques.

Envisagez-vous d’écrire un autre livre ? Si oui, sur quoi avez-vous envie d’écrire pour ce prochain livre ?

Deux romans sont actuellement en cours d’écriture, un premier L’appareil Occidental est à la recherche d’un éditeur. J’ai également un recueil de poème et un ouvrage sur Django Reinhardt en cours de finition.

Thomas Simon Saddier, auteur de Genève la nuit, disponible sur le site des Éditions Maïa. Cliquez ici pour le découvrir.

Scroll to top